Actualité de la météo,de l'astronomie et de la sciences à la une du jour

 

Retrouvez toutes notre Actualité a la une du jour en Astronomie et Métérologie et de la sciences

 

Actualitées astronomie et meteorologie

  • LE 19.01.2020: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Météo dimanche 19 janvier : ciel changeant, giboulées au nord-est A 11H01

    La baisse des températures se poursuit ce dimanche 19 janvier, d'autant que la bise est sensible et accentue la sensation de froid dans un ciel variable avec même quelques giboulées dans le nord-est.

     

    France

    Un anticyclone se développe sur l'Irlande et se renforce. Il atteint des pressions record proches de 1048 hPa en bord de Manche. Il oblige les perturbations à le contourner par le sud, d'où la présence de nombreux nuages, voire d'averses près de la Méditerranée et des Pyrénées et de quelques rares flocons en Alsace et Rhône-Alpes, sans aucun caractère aggravant.

    Régions

    De la Nouvelle-Aquitaine aux côtes normandes, le soleil est bien présent malgré quelques cumulus parfois menaçants sur les Hauts-de-France où des giboulées se produisent ce matin.

    Sur le bassin parisien, le ciel hésite entre nuages et éclaircies.

    Des Pyrénées au Grand-Est à l'Auvergne Rhône-Alpes et en Bourgogne Franche-Comté, c'est un temps froid, variable et venté qui vous accompagne toute la journée. Quelques gouttes se produisent près des Pyrénées, de rares flocons s'observent sur les hauteurs du Massif central et les sommets vosgiens souvent plongés dans le brouillard givrant.

    Près de la Méditerranée, vous conservez un ciel voilé à très nuageux du matin au soir. Mistral et tramontane soufflent fort, jusqu'à 90 km/h. En Corse, le temps se dégrade avec de fortes averses orageuses le soir sur la façade orientale de l'île de beauté.

    Températures

    Il fait froid ce matin avec des gelées sur les ¾ du pays et -3 à 0°C. Seuls le sud-ouest et les bords de mer sont épargnés avec +1 à +7°C. Cet après-midi, les maximales s'échelonnent entre 3°C en Alsace et 10°C sur le pays basque avec des pointes à 11 à 13°C de la Côte-d'Azur à la Corse. On se situe 1 à 2°C en-dessous des normales de saison. Cette fraîcheur l'après-midi est encore accentuée par le vent de Nord à Nord-est qui souffle sur presque tout le pays. Il faut bien penser à vous habiller chaudement si vous sortez  !

     

     

    SOURCES CHAINE METEO

  • LE 18.01.2020: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Australie : les incendies ont-ils un lien avec le réchauffement climatique ?

    17/01/2020

    L'Australie est en proie, depuis septembre 2019, à des incendies sans précédent, brûlant des centaines de milliers d'hectares de forêts et de brousses, dévastant les écosystèmes et l'environnement, alors que l'été austral débute à peine. Le panache de fumées issues de ces feux a traversé, ce début janvier, le Pacifique, gagnant jusqu'à la stratophère.

    Depuis le 1er août 2019, plus de 300 Mt CO2 (millions de tonnes) ont été émis par ces gigantesques feux. En 2018, l'Australie a émis 535 Mt de CO2 sur la totalité de l'année. 

     

    Posez vos questions et retrouvez les explications de notre chercheur, David Salas y Mélia, spécialiste du changement climatique, en live sur le site du journal Le Monde ici

    Australie - Incendies

     

    Ces feux sont-ils exceptionnels ?

    L'Australie subit chaque année des feux de brousse dans sa partie méridionale au cœur de l'été austral (janvier-février). Cette année, les incendies qui ravagent le sud-est du pays sont cependant sans précédent : ces incendies exceptionnellement intenses ont aussi été exceptionnellement précoces et touchent des zones habituellement peu concernées par ce fléau. 

    Le changement climatique peut-il les expliquer ?

    Ces incendies sans précédent s'inscrivent dans le contexte d'une année 2019 record en Australie  et sur le globe : l'année 2019 a été la plus chaude et la plus sèche jamais observée en Australie. Elle s'est terminée par un mois de décembre également exceptionnel, lors duquel le record mondial de température mensuel a été battu avec 49,9 °C enregistrés à Nullarbor le 19 décembre dernier. 

    Selon l'Organisation mondiale de la météorologie, le changement climatique d'origine humaine  provoque une augmentation de la sévérité et du nombre des feux, sur des zones géographiques plus étendues avec un allongement de la saison des feux.

    Comment évolue le climat australien ?

    Dans un climat futur, l'Australie devrait ainsi connaître une poursuite du réchauffement des températures de l'air et de la mer, avec une augmentation de la fréquence des journées chaudes et des vagues de chaleur marines. Dans le même temps, le pays connaîtra une raréfaction des extrêmes froids. 

    Le sud de l'Australie va aussi connaître une diminution des précipitations avec plus de périodes de sécheresse. 

    Ces feux seront-ils plus fréquents sur le globe ?

    Les gigantesques incendies qui touchent actuellement l'Australie s'inscrivent dans un contexte de réchauffement global sans précédent. 

    À l'échelle planétaire, l'année 2019 a été la 2e année la plus chaude jamais observée. Les cinq dernières années sont aussi les cinq années les plus chaudes jamais enregistrées dans le monde. À l'échelle de la décennie, le constat est le même : la période 2010-2019 a été la plus chaude jamais connue. Chaque décennie depuis les années 1980 a été plus chaude que la précédente… 

    Dans ce contexte de réchauffement global et accéléré, les événements extrêmes se multiplient. 

    Le dernier rapport 1.5 du GIEC souligne ainsi la multiplication de phénomènes extrêmes dans un climat réchauffé. Les canicules seront plus intenses et plus fréquentes. Certaines zones comme le Bassin méditerranéen ou l'Australie méridionale connaîtront aussi des sécheresses accrues… 

    La fréquence des incendies pourrait ainsi augmenter sur plus de 37,8 % du territoire mondial,

    pour la période 2010-2039, pour un scénario de réchauffement d'environ 1,2 °C. Cette part de territoire concerné par le risque de feux pourraient atteindre 61,9 % de la surface du globe en 2070-2099, pour un réchauffement d'environ 3,5 °C. 

    Pourrait-on connaître de tels incendies en France ?

    Pour Florence Vaysse, référente " Feux de forêt " pour Météo-France, l'évolution du climat dans le Sud-Est de la France, avec des canicules plus sévères et plus fréquentes, peut s'assimiler à celui du Sud-Est de l'Australie. En France, l'année 2003, record en termes de températures et de sécheresse, est l'année où les feux de forêt ont été les plus nombreux et les plus intenses sur les 20 dernières années. Les canicules exceptionnelles de l'été 2019 en France se sont accompagnées de nombreux incendies dans le Sud-Est mais aussi dans le nord de la métropole. L'évolution des conditions de températures et de sécheresse attribuable au changement climatique favorise donc le développement des feux de forêt et de végétations sur le Bassin méditerranéen et plus largement en France. 

    Cependant, la topographie et l'occupation des sols en France n'est pas similaire à celle de l'Australie. La taille des forêts, des masses de couverture végétales ne sont pas comparables. Nos forêts sont morcelées par des terres agricoles, par des routes, par des fleuves et des villes. Les grands feux méditerranéens, souvent propagés par le mistral et la tramontane, arrivent en quelques heures à la mer. Sur de grands territoires comme l'Australie, la Californie, la Sibérie, les feux peuvent brûler pendant des jours voire des semaines entières sans intervention humaine avant d'arriver sur des sites habités où la lutte devient alors indispensable...

     

     

    Actualité par Météo-France

     

  • LE 18.01.2020: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Anticyclone, dépression : à quels types de temps sont-ils associés ?

    17/01/2020

    Ce weekend, le temps change. Les hautes pressions se mettent en place et se renforcent dès samedi sur les îles Britanniques, apportant un air plus froid sur la France jusqu'en début de semaine prochaine.

    Comment la pression atmosphérique influe-t-elle le temps qu'il fait ? Qu'est-ce qu'un anticyclone ? Une dépression ? 

     

     

     

    Une histoire de masses d'air

    A la surface de la terre circulent des masses d'air froid et des masses d'air chaud. L'air froid, plus dense, est plus lourd que l'air chaud. L'air froid descend, quand l'air chaud monte. 

    Une dépression est une zone de basse pression, un anticyclone une zone de haute pression.

    Dépressions ? Porteuses de mauvais temps... 

    Dépressions et anticyclones fonctionnent un peu comme des ballons de baudruche : une dépression aura tendance à aspirer les masses d'air ambiantes comme un ballon où l'on aurait fait le vide. L'air s'y engouffre, et s'échappe vers le haut. Il se refroidit lors de sa montée. La vapeur d'eau qu'il contient finit par se condenser et former des nuages. Les dépressions apportent le plus souvent du mauvais temps. 

    Anticyclone ? Propice au beau temps !

    Dans un anticyclone, à l'inverse, la pression est forte. Il fonctionne comme un ballon plein que l'on dégonfle : de l'air s'échappe par les côtés. Il est remplacé par de l'air provenant des couches supérieures de l'atmosphère. En descendant, l'air se réchauffe et s'assèche. 

    L'anticyclone est généralement propice au beau temps, sans nuage.

    En hiver, l'anticyclone peut amener un temps sec et froid. A cette saison où le rayonnement du soleil peine à réchauffer les basses couches, des masses d'air froid peuvent s'y engouffrer. L'anticyclone peut également engendrer du brouillard ou des nuages bas : le sol se refroidit en effet lors des nuits anticycloniques en l'absence de couverture nuageuse, l'air froid, plaqué au sol par les hautes pressions sous l'air plus chaud qui le surplombe, peut engendrer de la condensation.

    Actualité par Météo-France

  • LE 18.01.2020: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Monde : plus d'extrêmes en 2020 après une année 2019 exceptionnelle

    17/01/2020

    L'année 2019 est la deuxième année la plus chaude jamais observée à l'échelle de la Terre, derrière l'année 2016. L'OMM (l'Organisation mondiale de lamMétéorologie) vient de le confirmer, en s'appuyant sur l'analyse consolidée des données internationales.

    Deuxième année la plus chaude dans le monde

    La température mondiale annuelle de 2019 est supérieure de 1,1 °C à la moyenne de la période 1850-1900, qui est utilisée pour représenter les conditions préindustrielles. 2016 demeure l'année la plus chaude jamais enregistrée en raison de la conjonction d'un très fort épisode El Niño, lequel entraîne une hausse des températures, et du changement climatique à long terme.

    «La température moyenne de la planète a augmenté d'environ 1,1 °C depuis l'époque préindustrielle et le contenu thermique des océans a battu un record», a déclaré le secrétaire général de l'OMM, M. Petteri Taalas. «Si nous poursuivons notre trajectoire actuelle d'émissions de dioxyde de carbone, la température devrait augmenter de 3 à 5 °C d'ici à la fin du siècle.»

     

    L'année 2019 clôt ainsi une décennie 2010-2019 record dans le monde. Depuis les années 1980, chaque décennie a été plus chaude que la précédente. À l'échelle du globe, ces 5 dernières années sont aussi  les cinq années les plus chaudes jamais observées sur la planète.

    Image illustration hiver 2019-2020

    Plus de phénomènes extrêmes en 2020

    Les températures record de l'année 2019 ont été accompagnées d'événements extrêmes, engendrant des incendies dévastateurs en Australie, une accéleration de la fonte des glaces en Arctique, des canicules sans précédent en Europe ainsi qu'une hausse record du niveau de la mer, l'augmentation du contenu thermique des océans et de leur acidification.

    Pour l'OMM, " En 2020 et au cours des prochaines décennies, nous nous attendons à de nombreux phénomènes météorologiques extrêmes, sous l'influence des niveaux records de gaz à effet de serre dans l'atmosphère" 

    L'Australie en proie à des incendies dévastateurs Image satellite : l'Australie en proie à des incendies dévastateurs. © Météo-France.

    En Europe

    À l'échelle de l'Europe, 2019 est l'année la plus chaude jamais mesurée avec une anomalie de température de 1,24 °C, conclut l'organisme européen Copernicus Climate Change Service.

    Anomalie de température sur le globe en 2019 
    Anomalie de températures sur le globe en 2019. © ECMWF, Copernicus Climate Change Service.

     

    Et en France ? 

    En France, 2019 est la 3e année la plus chaude jamais mesurée avec une température moyenne de 13,7 °C et une anomalie de +1,1 °C. 2019 a été jalonnée par une succession de mois « chauds » à l'exception des mois de janvier et novembre proches de la normale, et du mois de mai plus frais (- 1,1 °C).  

    Deux épisodes de canicule ont concerné la France, du 25 au 30 juin, puis du 21 au 26 juillet, s'accompagnant de nombreux records sur l'ensemble du pays. De plus, en 2019, un nouveau record absolu de chaleur pour la France a également été battu le 28 juin avec 46 °C à Vérargues dans l'Hérault.

     

    SOURCES METEO FRANCE

  • LE 18.01.2020: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Météo dimanche 19 janvier : la bise accentue le froid A 14H22

     

    La baisse des températures se poursuit ce dimanche 19 janvier, d'autant que la bise est sensible et accentue la sensation de froid dans un ciel variable.

     

    France

    Un anticyclone se développe sur l'Irlande et se renforce. Il atteint des pressions record proches de 1048 hPa en bord de Manche. Il oblige les perturbations à le contourner par le sud, d'où la présence de nombreux nuages, voire d'averses près de la Méditerranée et des Pyrénées et de quelques rares flocons en Alsace et Rhône-Alpes, sans aucun caractère aggravant.

    Régions

    De la Nouvelle-Aquitaine aux côtes de la Manche, le soleil est bien présent malgré quelques cumulus parfois menaçant sur les Hauts-de-France. Il fait froid.

    Sur le bassin parisien, le ciel hésite entre nuages et éclaircies.

    Des Pyrénées au Grand-Est à l'Auvergne Rhône-Alpes et en Bourgogne Franche-Comté, c'est un temps froid, variable et venté qui vous accompagne toute la journée. Quelques gouttes se produisent près des Pyrénées, de rares flocons s'observent sur les hauteurs du  Massif central et les sommets vosgiens souvent plongés dans un brouillard givrant.

    Près de la Méditerranée, vous conservez un ciel voilé à très nuageux du matin au soir. Mistral et tramontane soufflent fortement, jusqu'à 90 km/h. En Corse, le temps se dégrade avec de fortes averses orageuses le soir sur la façade orientale de l'île de beauté.

    Températures

    Il fait froid le matin avec des gelées sur les ¾ du pays et -3 à 0°C. Seuls les bords de mer sont épargnés avec +1 à +4°C. L'après-midi, les maximales s'échelonnent entre 3°C en Alsace et 8°C sur le pays basque avec des pointes à 10 à 12°C de la Côte-d'Azur à la Corse. On se situe 2 à 3°C en-dessous des normales de saison. Ce froid est encore accentué par le vent de Nord à Nord-est qui souffle sur presque tout le pays. Il faut bien penser à vous habillez chaudement si vous allez dehors !

     

    SOURCES CHAINE METEO