Chaud 1

LE 13.06.2019:Vacances d'été 2019 : faut-il choisir juillet ou août ?

Alors que l’été 2019 approche à grands pas, vous n’avez peut-être pas encore choisi la période de vos vacances. Pour vous aider dans votre choix, La Chaîne Météo vous explique les différences entre juillet et août pendant la période des vacances d'été en France métropolitaine, en fonction des statistiques météo et de nos prévisions saisonnières.

A quelques semaines du début des vacances scolaires d’été, l’épineuse question se pose : faut-il partir en juillet ou en août ? En matière de vacances d'été, chacun a ses habitudes, mais y a-t-il de réelles différences météo pour justifier ce choix ?

La Chaîne Météo a analysé les statistiques depuis 2000 sur deux villes : Paris (représentative de la moitié nord) et Toulouse (représentative de la moitié sud). Mais chaque année présentant une grande variabilité, les prévisions saisonnièrespermettent de déterminer la tendance météo la plus probable pour l’été 2019.

Statistique de juillet ou août : les différences

En France métropolitaine, soyez rassurés, la différence entre juillet et août n'est pas flagrante ! Les statistiques météo indiquent que ces deux mois présentent à peu près les mêmes moyennes de températures et de précipitations. Ce qui change bien-sûr, c'est la durée du jour, dont le maximum est fin juin - début juillet. Il faut savoir que l’on perd 1h30 de jour entre début juillet et la fin août. Mais avec l'inertie de l'atmosphère, la chaleur maximale est généralement observée fin juillet - début août, période appelée historiquement “canicule”. Bien entendu, les vagues de chaleur peuvent se produire bien en dehors de cette période, survenant entre juin et la mi-septembre. Ces dernières années montrent que les vagues de chaleur se sont surtout produites fin juin et début juillet, puis ensuite après la mi-août et en première quinzaine de septembre, notamment ces dernières années.

La tendance statistique en France

En étudiant les étés en France depuis 2003, année de la grande canicule, on s'aperçoit que les mois de juillet sont plus souvent "très chauds" que les mois d'août, même si les températures statistiques présentent à peu de chose près les mêmes moyennes. Idem pour la pluviométrie et le nombre de jours nuageux.

On remarque tout de même une certaine constante :

  • les débuts juillet sont assez souvent un peu perturbés et plus frais, notamment avant le 14 juillet.

  • Ensuite, le temps chaud et ensoleillé s'installe durablement avec un point culminant fin juillet et début août.

  • L'inévitable dégradation orageuse du 15 août est avérée, puis bien souvent, une nouvelle belle et parfois très chaude période (surtout au sud) se remet en place pour la fin août avec des canicules tardives assez récurrentes ces dernières années.

En conclusion, d’après les statistiques, la période indéniablement la plus favorable pour passer ses vacances en France métropolitaine se situe entre la mi-juillet et la mi-août, avec l’assurance d’avoir au moins de belles périodes de beau temps pendant ce laps de temps. Mais ces statistiques, qui concernent l’ensemble du pays, sont-elles les mêmes pour la mer et la montagne?

Mer et montagne : les mois à privilégier

Les statistiques élaborées à l’échelle nationale trouvent quelques nuances en fonction des reliefs, et on peut déterminer des périodes plus favorables à la mer ou à la montagne. Il faut savoir que la mer se réchauffe plus lentement que les terres, et que les montagnes sont plus propices aux orages.

Ces deux environnements présentent deux gros avantages par rapport aux villes et aux campagnes dans l’intérieur des terres : on y échappe plus souvent aux fortes chaleurs. Pour la mer, ce sont les brises thermiques qui rafraichissent les plages, tandis que pour la montagne, c’est l’altitude qui permet une baisse rapide des températures, au moins la nuit, même après une journée très chaude.

En juillet, la mer est plus fraîche, gagnant progressivement quelques degrés pour être au plus chaud en première quinzaine de septembre. Les amateurs d’eau tiède apprécieront donc la mer en août. Quant au vent, autre facteur important en bord de mer, les brises sont plus vives sur les plages en juillet (car l’eau est encore relativement fraîche), ce qui peut incommoder les inconditionnels du bronzage sur serviette. En revanche, ces brises de juillet raviront les amateurs de sports de voile et de surf.

La montagne présente un environnement climatique inverse par rapport à la mer. Même si, d’un point de vue météorologique, il n’y a pas de grandes différences statistiques entre juillet et août, les paysages changent assez rapidement en montagne au cours de l’été, ce qui peut vous aider à faire votre choix. La montagne offre un paysage encore « frais » et humide au début de l’été, avec des torrents aux eaux vives ainsi que de la neige sur les sommets d’altitude. Juillet est donc un beau mois en montagne, avant l’assèchement du paysage au fil de l’été, surtout si celui-ci est très chaud. Attention tout de même au temps très changeant avec de soudains refroidissements qui peuvent provoquer des chutes de neige surprenantes à partir de 2000 m d’altitude même au coeur de l’été ! En septembre, la montagne est sèche, les neiges réduites, les torrents à sec, et les glaciers crevassés.

En conclusion, même si les paramètres météo sont très similaires entre juillet et août, l’aspect des paysages pourra vous aider dans votre choix de destination : en juillet, la mer est plus fraîche et les brises sont plus soutenues alors que la montagne offre un paysage plus chatoyant. En août, la mer est plus chaude et le vent moins fort tandis que la montagne commence à s'assécher. La montagne est plus belle en juillet tandis que la mer est plus chaude en août.

Prévisions été 2019 : la période la plus favorable  

L’analyse des statistiques donne une idée globale du climat estival en France. Mais les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours. Depuis 2015, la France a connu une succession remarquable de 4 étés particulièrement beaux, chauds et ensoleillés. L’été 2018 fut même le 2ème le plus chaud observé sur notre pays depuis 1900, après celui de 2003, marqué par la canicule meurtrière du mois d’août.  Pour l’été 2019, nos prévisions saisonnières envisagent le retour d’un été plus standard.   En résumé, pour juillet, la première quinzaine serait assez changeante et instable tandis que la deuxième quinzaine pourrait être chaude et ensoleillée. En août, la situation météo resterait orageuse sur une grande moitié sud de la France, notamment en montagne, tandis qu’il pourrait faire plutôt beau au nord de la Loire. Cependant, des perturbations océaniques risquent d’apporter quelques passages pluvieux.   

On le voit, les statistiques météorologiques présentent peu de différences entre juillet et août. Des aspects environnementaux (qualité de la neige en haute montagne, température de l’eau de mer et durée du jour) pourront vous aider à faire votre choix. D’autre part, la prévision saisonnière nous indique que les périodes de beau temps seront probablement plus restreintes dans un contexte de temps plus changeant cette année, faisant inévitablement son lot de chanceux et de mécontents. Mais que cela ne vous empêche pas de préparer vos vacances dans la bonne humeur si vous avez la chance de pouvoir partir.

 

météo prévision SOLEIL france Suisse week end été CHALEUR TEMPÊTE MIGUEL

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire