LE 25.07.2019: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/   Canicule : nuit la plus chaude jamais mesurée en France à 10h30

LE 16.01.2020: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Hiver 2019-2020 : sur le podium des hivers les plus doux ? A 12H20

 

La première moitié de l'hiver météorologique (1er décembre - 15 janvier) vient de se terminer. Un premier bilan des températures montre que ce début d'hiver a été particulièrement doux avec un excédent de températures de l'ordre de 2,3°C par rapport à la normale 1981-2010. Pour l'instant, cet hiver se classe donc au 3e rang des hivers les plus doux après les hivers 2015-2016 et 2000-2001.

 

Depuis le début de l'hiver météorologique, les flux de sud à sud-ouest ont largement dominé sur la France, apportant de l'air particulièrement doux sur notre pays. Après un excédent de 2,4°C en décembre 2019, l'excédent de température pour les 15 premiers jours de janvier est de l'ordre de 2,1°C avec un contraste important entre le nord et le sud de la France (+3,5°C à Lille contre +0,8°C pour Ajaccio). Cet écart s'explique par la persistance d'un flux de sud-ouest océanique sur le nord de la France, alors que les conditions anticycloniques ont dominé au sud avec des températures moins élevées.

Un début d'hiver exceptionnellement doux en Europe

En décembre, il a fait particulièrement doux dans le nord de l'Europe où de nombreux records de douceur ont été battus. Par effet de foehn en Islande, un record mensuel de température a été battu dans la nuit du 2 au 3 décembre avec 19.7°C Kvísker (ancien record 18,4°C en décembre 2001). Le 2 décembre c'est aussi un record mensuel et saisonnier de température qui est battu pour la Scandinavie avec 19°C à Sunndalsøra en Norvège. Le 18 décembre, un record mensuel de température est battu à Salzburg en Autriche avec 20,1°C (ancien record 19,1°C le 25/12/2013). Kiev en Ukraine bat son record mensuel de température le 18 décembre avec 15,1°C (ancien record 14,7°C le 05/12/2008). Enfin, le Met Office confirme un record mensuel national pour le Royaume Uni avec 18,7°C à Achfary le 28 décembre (ancien record 18,3°C le 02/12/1948).

En dehors de la péninsule ibérique, la majeure partie de l'Europe a connu des températures excédentaires au cours de la première moitié du mois de janvier. Cet excédent est particulièrement marqué sur le nord et l'est de l'Europe. A Helsinki, la température moyenne des 15 premiers jours de janvier est de l'ordre de 2°C alors que la normale pour un mois de janvier est de -7°C ; l'excédent de température atteint donc 9°C et ce mois de janvier est bel et bien parti pour exploser le record mensuel de douceur. A noter qu'au cours de la première partie de ce mois de janvier, la température minimale moyenne a été plus basse à Madrid (-1,4°C) qu'à Helsinki (+0,3°C) !

Quelle tendance pour la seconde partie de l'hiver ?

La seconde partie du mois de janvier ne s'annonce pas aussi douce que la première partie du mois. Une baisse des températures va s'amorcer ce week-end et se confirmer la semaine prochaine avec même des températures légèrement en-dessous de la normale de saison pendant quelques jours, situation inédite depuis le début de l'hiver. On devrait ensuite retrouver un flux d'ouest-nord-ouest perturbé pour la fin du mois avec des températures à nouveau plus douces. Concernant le mois de février, notre tendance saisonnière confirme la tendance à un temps doux et plutôt sec avec un excédent de températures de l'ordre de 1,5°C. Finalement, notre hiver pourrait donc figurer en 3e ou 4e position des hivers les plus doux depuis 1900.

 

SOURCES CHAINE METEO

 

météo astronomie douceur Hiver 2019-2020 hivers les plus doux

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire