Demain 58

LE 22.06.2019:Météo en Live, phénomènes dangereux/Alerte canicule la semaine prochaine

Après une fin de semaine orageuse, la chaleur est de retour sur notre pays ce week-end. Cette chaleur s'accentuera en début de semaine prochaine et persistera au moins jusqu'à vendredi. Une alerte à la canicule sera déclenchée dimanche sur de très nombreux départements.

Jusqu'à présent, la France a connu quelques pics de chaleur de courte durée, marqués par de fréquentes dégradations orageuses. A partir de dimanche, de l'air très chaud remontant d'Afrique du Nord concernera l'ensemble de la France. Dans ce contexte on peut d'ores et déjà parler de vague de chaleur caniculaire sur notre pays. 

Un contexte propice : "la pompe à chaleur"

La configuration météorologique de la semaine prochaine sera classique pour la saison et dans le cas des vagues de chaleur : une dépression se positionnera au large atlantique, tandis que l'anticyclone se calera vers la mer du Nord. Entre ces deux systèmes, en suivant le mouvement de l'air autour de la dépression, c'est donc un flux de sud se mettra en place sur la France et remontera directement du Sahara sur le pays.

Semaine prochaine : à quoi s'attendre ?

La situation est confirmée, avec une semaine qui s'annonce caniculaire. Les régions les plus chaudes s'étendront des Pyrénées au nord-est en passant par Auvergne-Rhône-Alpes. Les températures pourront atteindre 33°C à 35°C, avec des pics possibles à 38°C, voire 40°C très localement. La moitié ouest du pays sera moins surchauffée surtout sur l'arc atlantique, en raison de l'air maritime, d'un ciel plus voilé et surtout d'un risque orageux persistant. Les températures seront tout de même voisines de 30°C, excepté sur le littoral breton. Au sein de cette période, plusieurs départements du Centre-Est atteindront les seuils de canicule, notamment le lyonnais. Vers le Bassin parisien et les régions centrales, là-aussi les seuils de canicule seront atteints, particulièrement entre mardi et vendredi. 

L'évolution ultérieure reste à fiabiliser, mais les températures semblent baisser à l'approche du week-end, avec une dégradation orageuse dont l'intensité et le nombre de régions concernées reste à préciser.

Coup de chaud, vague de chaleur, canicule : quelles différences ?

La différence entre un simple coup de chaud, une vague de chaleur et une canicule se détermine en fonction de la durée. Entre 1 et 3 jours, on parle plutôt de pic de chaleur. De 1 à 5 jours, le terme "vague de chaleur" est utilisé. Enfin, le terme "canicule" répond à des normes précises et à des seuils très élevés de températures nocturnes et diurnes qui doivent être atteints pendant au moins 3 jours et 3 nuits à la suite.

Pour la semaine prochaine, les seuils de canicule seront atteints voire dépassés pendant 4 à 5 jours. C'est pourquoi la semaine prochaine est qualifiée de caniculaire. Rappelons que les très fortes chaleurs - voire les canicules - ne sont pas rares en juin, avec, en dernier exemple, le cas de juin 2017, où le thermomètre avait atteint 38°C à Toulouse et 37°C à Paris. Si ces températures devaient être dépassées, ce qui n'est pas exclu, il faudrait alors remonter à 1947 et 1948 pour retrouver de telles valeurs en juin.

 

météo prévision SOLEIL france Suisse week end été CHALEUR TEMPÊTE MIGUEL

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×