LE 21.06.2019:Météo en Live, phénomènes dangereux/Météo : suivi orageux pour le sud est et centre est de la France

LE 22.11.2019: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Beaujolais nouveau : beaucoup d'aléas climatiques en 2019 à 14H00

Le Beaujolais nouveau sort ce jeudi 21 novembre. La saison végétative 2019 a été marquée par de nombreux évènements climatiques tels que le gel, la canicule ou encore des épisodes de grêle ayant entraîné une baisse notable de rendement, même si la qualité sera au rendez-vous. La Chaîne Météo revient sur les conditions météo particulières qui ont façonné le Beaujolais 2019.

 

La saison végétative de la vigne s’étend du mois d’avril au mois de septembre dans l’hémisphère nord. Durant cette période, les conditions météorologiques conditionnent la qualité du raisin et donc de la vendange. Un printemps ensoleillé, suivi d’un été légèrement arrosé, favorisent une bonne maturation. Si l’arrière-saison est ensuite ensoleillée avec des nuits fraîches, il y a de fortes chances que le cru soit de bonne qualité.

Du gel tardif avant un été chaud

Le printemps a démarré dans la fraîcheur et des conditions plutôt sèches. Les mois de mars et avril ont connu plusieurs épisodes de gel, ce qui a endommagé les vignes. Les sorties de grappes ont par conséquent été très irrégulières. 

Le mois de juillet a été particulièrement chaud avec plusieurs épisodes de très fortes chaleurs (>35°C). Il a également été moyennement arrosé avec des précipitations plutôt ponctuelles ayant néanmoins permis d’alimenter les sols permettant aux vignes d’être en très bonne santé, sans aucune maladie, hormis une présence assez inhabituelle d’oïdium. 

 

Un évènement climatique exceptionnel : la grêle du dimanche 18 août

Après un début août plutôt chaud, les températures ont rapidement baissé et sont tout simplement redevenues inférieures à la saison.  Les cumuls de pluie ont été importants du fait, de l’activité orageuse marquée. De très violents orages ont éclaté le dimanche 18 août et ont causé des chutes de grêle, détruisant une grande partie de la récolte. Le taux de perte a été estimé de 20 à 50%, soit environ 1/3 de l’appellation beaujolais. Cet événement est assez exceptionnel de par son étendue géographique et sa violence. La fin août et début septembre ont vu le retour de conditions beaucoup plus sèches ensoleillées et chaudes, favorisant ainsi la maturation des raisins. 

Une récolte 2019 réduite, mais qualitative

Cette saison 2019 a été particulièrement éprouvante pour les viticulteurs avec de multiples aléas climatiques (gel, canicule, grêle), avec des rendements inférieurs de 25% par rapport à la moyenne de ces cinq dernières années pour le Gamay et de 35% pour le Chardonnay. Néanmoins, la récolte 2019 sera qualitative, grâce à de petites baies de raisins donnant un rapport entre la pellicule et le jus excellent.

 

 

météo prévision astronomie france Suisse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×