Capture 262

LE 23.07.2019:Météo en Live, phénomènes dangereux/ MÉTÉO ALERTE ORANGE Canicule intense cette semaine à 19h20

Canicule intense cette semaine

73 DÉPARTEMENTS EN ALERTE ORANGE

AIN (01), AISNE (02), ALLIER (03), ALPES-MARITIMES (06), ARDÈCHE (07), ARDENNES (08), ARIÈGE (09), AUBE (10), AUDE (11), AVEYRON (12), CANTAL (15), CHARENTE (16), CHARENTE-MARITIME (17), CHER (18), CORRÈZE (19), CÔTE-D'OR (21), CREUSE (23), DORDOGNE (24), DRÔME (26), EURE-ET-LOIR (28), GARD (30), HAUTE-GARONNE (31), GERS (32), GIRONDE (33), INDRE (36), INDRE-ET-LOIRE (37), ISÈRE (38), JURA (39), LANDES (40), LOIR-ET-CHER (41), LOIRE (42), HAUTE-LOIRE (43), LOIRET (45), LOT (46), LOT-ET-GARONNE (47), MAINE-ET-LOIRE (49), MARNE (51), HAUTE-MARNE (52), MEURTHE-ET-MOSELLE (54), MEUSE (55), MOSELLE (57), NIÈVRE (58), NORD (59), OISE (60), PUY-DE-DÔME (63), PYRÉNÉES-ATLANTIQUES (64), HAUTES-PYRÉNÉES (65), BAS-RHIN (67), HAUT-RHIN (68), RHÔNE (69), HAUTE-SAÔNE (70), SAÔNE-ET-LOIRE (71), SARTHE (72), SAVOIE (73), HAUTE-SAVOIE (74), PARIS (75), SEINE-ET-MARNE (77), YVELINES (78), DEUX-SÈVRES (79), TARN (81), TARN-ET-GARONNE (82), VAUCLUSE (84), VENDÉE (85), VIENNE (86), HAUTE-VIENNE (87), VOSGES (88), YONNE (89), TERRITOIRE DE BELFORT (90), ESSONNE (91), HAUTS-DE-SEINE (92), SEINE-SAINT-DENIS (93), VAL-DE-MARNE (94), VAL-D'OISE (95).

5 DÉPARTEMENTS EN RISQUE IMPORTANT

CALVADOS (14), ILLE-ET-VILAINE (35), MANCHE (50), MAYENNE (53), ORNE (61).

18 DÉPARTEMENTS EN RISQUE IMPORTANT

ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE (04), HAUTES-ALPES (05), BOUCHES-DU-RHÔNE (13), CALVADOS (14), CORSE-DU-SUD (2A), HAUTE-CORSE (2B), DOUBS (25), EURE (27), HÉRAULT (34), LOIRE-ATLANTIQUE (44), LOZÈRE (48), MAYENNE (53), ORNE (61), PAS-DE-CALAIS (62), PYRÉNÉES-ORIENTALES (66), SEINE-MARITIME (76), SOMME (80), VAR (83).

Situation

 

 

Un anticyclone est centré ce mardi sur l'Allemagne. Dans le même temps, des dépressions circulent sur l'Atlantique, principalement à l'ouest et au nord du Royaume-Uni. Ces systèmes mettent en place un vent de secteur sud sur le territoire français. Ce vent est très chaud et vient directement du Maghreb. En conséquence, une période de temps très chaud caniculaire se met en place sur les ¾ du pays entre 3 et 6 jours selon les régions.
Parallèlement, la proximité des dépressions circulant du Golfe de Gascogne à l'Irlande entraîne la formation d'orages, qui ont tendance à remonter le long de l'arc atlantique dès ce mardi après-midi, se dirigeant vers le nord-ouest dans la nuit de ce mardi à mercredi : de violents orages sont attendus sur la Basse-Normandie.

Observation

A 18h: les deux tiers ouest de la France restaient sous des températures torrides de l'ordre de 37°C à 40°C de la Nouvelle Aquitaine à la Normandie. Une situation inédite rappelant la canicule d'août 2003. On relevait par exemple 40°C à Agen, Bordeaux, Cognac, Tours, Le Mans, Vichy, et 38°C à Alençon, Caen et Clermont-Ferrand, 37°C à Rouen et Paris.

Les orages éclataient en montagne sur le Massif Central et les Alpes du sud, ainsi que, de façon isolée, sur les Pyrénées. Mais l'axe orageux principal, attendu en soirée sur le nord-ouest de la France, circulait dans le Golfe de Gascogne, du nord de l'Espagne (Bilbao) à la Bretagne (ciel voilé) et à la Cornouaille anglaise. C'est de ce coté-là que prendront naissance les cellules orageuses attendues ce soir au nord-ouest, tandis que d'autres éclateront aussi sur le pays basque et la Gironde entre 21h et 23h.

A 17h : des records de chaleur mensuels mais surtout absolus (tous mois confondus) ont été battus, avec : 
Brive (19) : 41,5°C
Bordeaux-Mérignac (33) : 40,9°C
Angers (49) : 40,5°C
Rennes (35) : 40,1°C
Tours (37) : 40,1°C
Blois (41) : 39,8°C

Par ailleurs, on relève aussi : 
39°C à Clermont-Fd (63), Toulouse et Vichy (03)
37°C à Evreux (27)
36,6°C à Paris-Montsouris

A  14h45 : La chaleur est torride sur toutes les régions de l'ouest, de la Nouvelle Aquitaine au Val de Loire. Bordeaux a battu son record mensuel avec 39,5°C. On relève aussi 37,6°C à Toulouse, 37,7°C à Vichy (03), 38°C à Tours (record mensuel battu) et 38°C à Nantes. Par ailleurs, on relève aussi 36°C à Rouen, 35°C à Paris et 33°C à Lille.

A 11h15 : sous un soleil de plomb, les températures progressent très vite : on relève déjà 33°C à La Rochelle, 30°C à Agen (47), 29°C à Bordeaux et 28,5°C à Paris. Pour obtenir les maximales de cet après-midi, on peut rajouter 7° à 8° sauf en bord de mer, où la bascule de la brise peut limiter la flambée du thermomètre. 

Des records de chaleur matinale (températures minimales) ont été battus, avec : 24,8° à Bordeaux, 24,6° à Toulouse, 24,1° à Muret (31), 25,1°c à Mauroux (32).

Ce mardi matin, il fait déjà très doux, notamment sur le sud-ouest, avec des températures souvent comprises entre 23 et 25°C.

Vers 5h, les températures relevées étaient de 25,6°C à Bordeaux (33), 25,7°C à Toulouse (31) et 28°C à Castres (81).

Ces valeurs pourraient constituer des records de chaleur matinale sur ces villes, les précédents records étant principalement établis pendant la canicule de 2003, et aux alentours de 23°C.


Lundi
A 18h00 : voici les températures maximales enregistrées ce lundi : 40,6°C à Monclus (30) / 39°C à Carpentras (84) / 38,2°C à Castelsarrasin(82) / 37°C à Albi (81) / 36,8°C à Bordeaux (33). Notons par ailleurs 33,6°C à Paris-Montsouris.
A 16h30 : la ville la plus chaude est encore une fois Carpentras (84) avec 39°C. Ailleurs, les valeurs sont moins hautes que redoutées, avec tout de même 36°C à Toulouse et 34°C à Bordeaux. D'ici à 17h, ces températures peuvent encore gagner 1°C à 1,5°C.
A 15h : sous un ciel d'azur, le thermomètre s'envole comme prévu au sud de la France, avec déjà 37°C à Orange (84), 36°C à Castres (81), 35°C à Toulouse (31) et 34°C à Bordeaux (33). Ces villes atteindront la barre des 38°C à 39°C vers 17h. 
A midi, sous un soleil de plomb et un ciel à peine voilé, les températures atteignaient déjà la barre des 30°C du Languedoc-Roussillon à la vallée de la Garonne (de Nîmes, avec déjà 34°C, à Toulouse et Bordeaux).
En matinée, les températures étaient déjà élevées du Languedoc-Roussillon à la vallée du Rhône. Les valeurs étaient souvent comprises entre 20 et 25°C. Entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude, des pointes à 26-27°C sont déjà relevées.

Dimanche, les températures ont atteint 37,6°C à Montclus (30), 36,9°C à Entrecasteaux (83),  36,3°C à Carpentras (84), 35°C à Nîmes (30), 33°C à Lyon (69), 32°C à Chambéry (73), Grenoble (38), Toulouse (31) et Albi(81)  et 31°C à Vichy(03) et Clermont-Ferrand(63). Quelques orages de chaleur isolés ont éclaté en montagne (Cévennes et Pyrénées, dont un a éclaté sur l'arrivée de l'étape du Tour de France à Foix (Ariège).

 

Evolution

Voici les caractéristiques de cette canicule :

Elle a débuté dans le sud lundi. Puis cette canicule gagne rapidement le centre-ouest puis le bassin parisien et les Hauts de France entre mardi et mercredi. Au total, c'est presque la totalité du territoire qui sera placé en alerte canicule d'ici à mercredi. Les régions au nord de la Seine seront également touchées par de très fortes chaleurs, ce qui n'avait pas été le cas fin juin.

Cette canicule se caractérisera par des journées extrêmement chaudes avec des températures entre 35 à 38°C et des pointes à 40, voire 42°C (des records de chaleur absolus sont envisagés dans certaines villes du sud-ouest au nord en passant par la région parisienne). Les nuits seront très lourdes et pesantes avec des températures qui ne descendront pas en-dessous de 20 à 22°C dans les grandes agglomérations, avec sûrement de nombreux records de douceur nocturnes à la clef.

Cette canicule sera très difficilement supportable car en milieu d'été, la durée du jour est toujours très longue, et la forte chaleur accumulée en journée aura beaucoup de mal à s'évacuer dans la nuit.

Elle sera aussi forte et quasiment aussi étendue que celle d'août 2003 avec un pic d'intensité de mardi à jeudi. Elle sera néanmoins moins durable (3 à 5 jours contre 13 jours en 2003, en moyenne).

Enfin, en raison de ces fortes chaleurs, une pollution à l'ozone est attendue sur de nombreuses régions et constituera un facteur aggravant à cette canicule. 

Chronologie :

Mardi : le pic caniculaire est attendu de la Nouvelle-Aquitaine au centre-ouest, pays Nantais et Val de Loire mardi, avec des pointes entre 38°C et 40°C généralisées. La barre des 40°C pourrait être dépassée à Bordeaux, Nantes, La Rochelle, constituant, en ce cas, des records absolus de chaleur. Dans cette ambiance surchauffée, des orages de chaleur, assez isolés mais potentiellement violents et très électrique (foudre) se produiront le long de l'arc atlantique mardi soir et nuit, particulièrement au nord-ouest. Ces orages pourront générer de brusques rafales de vent.

Mercredi : tout en restant intense au sud-ouest malgré un léger fléchissement sur le littoral, la chaleur poursuit son intensification sur le centre-Val de Loire et le bassin parisien. De nouveaux records pourraient être atteints sur ces zones, où il fera entre 37°C et 38°C, ponctuellement 40°C.

Jeudi : c'est le pic de chaleur sur la région Centre, le bassin parisien et les Hauts-de-France. Des valeurs remarquables seront atteintes pendant cette journée. Il fera très chaud la nuit (autour de 25°C bien souvent, notamment en ville), tandis que la barre des 40°C sera atteinte dans des villes comme Orléans, Chateaudun, Chartres, voire Paris. Le record historique absolu de 40,4°C (28 juillet 1947) à Paris sera donc frôlé, et peut-être battu. Au nord de la Seine, les températures seront souvent proches de 38°C à 39°C, localement 40°C, pouvant battre les records des villes septentrionales (Amiens, Lille, Rouen...).

Des orages éclateront déjà sur l'ouest de la France, où les températures baisseront rapidement sur l'arc atlantique.

Vendredi sera la journée de sortie brutale et rapide de la canicule sous l'assaut d'une vague orageuse traversant la France d'ouest en est.

Concernant les orages:

Depuis cet après-midi, le ciel se voile sur l'arc Atlantique dans une ambiance très lourde, en marge des perturbations atlantiques. Ces nuages sont les prémices de la formation d'orages ce soir sur le nord-ouest de la France. Il s'agit d'orages qui resteront ponctuels mais potentiellement violents. Le caractère isolé (ne concernant pas la moitié des départements concernés) explique notre niveau d'alerte jaune.

Chronologie:

Les premiers orages, isolés, éclatent entre 21h et 22h le long de l'arc atlantique, du pays Basque à l'estuaire de la Loire. Ils peuvent être forts sur les Pyrénées-Atlantiques, avec de brusques rafales de vent tournant à l'ouest (entre 70 et 80 km/h), mettant fin au pic de chaleur sur les départements littoraux. Ce phénomène, au pays Basque, s'apparente à la "Galerne", ce vent qui tourne brutalement à l'ouest au passage d'un front froid. Les orages concernent aussi la Gironde et le Bordelais avec un risque de fortes rafales de vent, proches de 80 km/h. Ils sont rapides et cessent dès la fin de soirée.

Les orages s'organisent entre 21h et minuit principalement du Maine-et-Loire au département de la Manche. Plus généralement, la Basse-Normandie est exposée à ces orages qui passeront rapidement. La formation d'un orage "supercellulaire" très actif accompagné d'un ligne de rafales de vent (appelé "bow echo") est possible : cela caractérise un fort orage accompagné de brusques rafales de vent (possiblement 100 km/h) et de chutes de grêle. Les accumulations de pluie ne devraient pas être remarquables pour autant. Après minuit, les orages violents s'évacuent en mer, mais d'autres, moins forts, peuvent encore éclater en Basse-Normandie jusque vers 03h du matin.

 

MIGUEL TEMPÊTE week end france Suisse SOLEIL CHALEUR été météo prévision

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire