Capture 265

LE 25.07.2019:Météo en Live, phénomènes dangereux/ MÉTÉO ALERTE ROUGE Canicule intense cette semaine à 8h25

Canicule intense cette semaine

20 DÉPARTEMENTS EN ALERTE ROUGE

AISNE (02), AUBE (10), EURE (27), EURE-ET-LOIR (28), LOIRET (45), MARNE (51), NORD (59), OISE (60), PAS-DE-CALAIS (62), PARIS (75), SEINE-MARITIME (76), SEINE-ET-MARNE (77), YVELINES (78), SOMME (80), YONNE (89), ESSONNE (91), HAUTS-DE-SEINE (92), SEINE-SAINT-DENIS (93), VAL-DE-MARNE (94), VAL-D'OISE (95).

59 DÉPARTEMENTS EN ALERTE ORANGE

AIN (01), ALLIER (03), ALPES-MARITIMES (06), ARDÈCHE (07), ARDENNES (08), ARIÈGE (09), AVEYRON (12), CALVADOS (14), CANTAL (15), CHARENTE (16), CHARENTE-MARITIME (17), CHER (18), CORRÈZE (19), CÔTE-D'OR (21), CREUSE (23), DORDOGNE (24), DOUBS (25), DRÔME (26), GARD (30), HAUTE-GARONNE (31), GERS (32), GIRONDE (33), INDRE (36), INDRE-ET-LOIRE (37), ISÈRE (38), JURA (39), LANDES (40), LOIR-ET-CHER (41), LOIRE (42), HAUTE-LOIRE (43), LOT (46), LOT-ET-GARONNE (47), MAINE-ET-LOIRE (49), HAUTE-MARNE (52), MEURTHE-ET-MOSELLE (54), MEUSE (55), MOSELLE (57), NIÈVRE (58), ORNE (61), PUY-DE-DÔME (63), PYRÉNÉES-ATLANTIQUES (64), HAUTES-PYRÉNÉES (65), BAS-RHIN (67), HAUT-RHIN (68), RHÔNE (69), HAUTE-SAÔNE (70), SAÔNE-ET-LOIRE (71), SARTHE (72), SAVOIE (73), HAUTE-SAVOIE (74), DEUX-SÈVRES (79), TARN (81), TARN-ET-GARONNE (82), VAUCLUSE (84), VENDÉE (85), VIENNE (86), HAUTE-VIENNE (87), VOSGES (88), TERRITOIRE DE BELFORT (90).

13 DÉPARTEMENTS EN RISQUE IMPORTANT

ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE (04), HAUTES-ALPES (05), AUDE (11), BOUCHES-DU-RHÔNE (13), CORSE-DU-SUD (2A), HAUTE-CORSE (2B), HÉRAULT (34), ILLE-ET-VILAINE (35), LOIRE-ATLANTIQUE (44), LOZÈRE (48), MAYENNE (53), PYRÉNÉES-ORIENTALES (66), VAR (83).

Situation

 

 

 

Entre un anticyclone centré sur l'Allemagne et une dépression sur le proche Atlantique, un flux de sud fait remonter de l'air subsaharien sur la France. En conséquence, une période de chaleur caniculaire concerne 90% du territoire entre 3 et 5 jours selon les régions.
 

Observation

Ce jeudi matin, beaucoup de records de chaleur nocturne sont attendus.

Les températures continuent de baisser progressivement, mais pour l'instant l'on relève à 5h : 27,4°C à Villacoublay (78), 27,1°C à Bordeaux (33) et 26,5°C à Paris (75).

Dans une plus large mesure, il fait très doux sur les 90% du territoire avec souvent 20 à 25°C.


Mercredi
A 17h40 : de nouveaux records absolus de chaleur viennent de tomber du centre-est au nord-est : Langres 38,0°C (37,6°C en 2003), Dijon 39,1°C (38,6°C en 1921), Epinal 38,4°C (38,0°C en 2003), Metz 39,7°C (39,5°C en 2003), Vichy 41,3°C (41,2°C en 1983). La température à Paris-Montsouris atteint 38,7°C et quelques localités d'Ile-de-France franchissent la barre des 40°C comme à Fontainebleau avec 40,6°C !
A 16h37 : La Chaine Météo vient de lancer une alerte rouge pour 20 départements du Nord de la France pour l'intensité exceptionnelle et inédite de la chaleur attendue ce jeudi du Bassin parisien au Nord et à la Haute-Normandie. Les températures atteindront ou dépasseront 40°C à l'ombre sur la plupart des agglomérations avec des pointes à 42°C par endroits.
En cette fin d'après-midi de mercredi les températures sont exceptionnelles du nord-est au centre-est avec 37 à 40°C et localement un peu plus sur le Grand-Est. Des records absolus de chaleur sont battus à Charleville-Mézières avec 38,2°C (37°C en 2003), Nancy avec 39,7°C (39,3°C en 2003) et Saint-Dizier avec 40,5°C (40,4°C en 2003).
A 14h30 : La canicule continue de s'intensifier du nord-est au centre-est avec les premiers 40°C dépassés localement dans le Grand-Est avec 40,5°C dans la Meuse à Vassincourt et même 41,2°C à Pont-la-Ville en Haute-Marne. La ville de Saint-Dizier dans ce même département bat son record de chaleur mensuel avec 39,1°C (39,0°C en 1983). Nancy-Essey vient de battre également son record de chaleur de 2015 avec 38,3°C. On observe aussi 36,4°C à Charleville-Mézières qui devrait très prochainement battre son record de chaleur de 36,6°C datant de 2018. 
A 11h20, les premiers 35°C sont observés localement entre Lorraine, Champagne, Bourgogne et Auvergne.
A 10h36 : les températures grimpent très rapidement du nord-est au centre-est. Les températures atteignent ou dépassent déjà la barre des 30°C : 30°C à Roubaix et Roissy, 30,7°C à Troyes, 30,9°C à Auxerre et Langres, 31,5°C à Vichy, 31,9°C à Nancy-Ochey, 32,2°C à Saint-Dizier et jusqu'à 33,7°C à Montluçon.
A 6h55 : les températures sont déjà très élevées entre le Centre, l'Île-de-France, la Normandie et le Nord-Pas-de-Calais.
On relève au lever du jour : 27,7°C à Boulogne (62), 26,1°C à Lyon (69) et 24,1°C à Dieppe (76). 

Mardi, de nombreuses villes ont battu leur record absolu de température avec 42,1 °C à Brive, 41,2 °C à Bordeaux (40,7 °C en 2003), 41,2 °C à Châteauroux (40,5 °C en 1906), 40,7 °C à Angers (39,8 °C en 1947), 40,7 °C au Mans (40,5 °C en 2003), 40,2°C à Tours (39,8°C en 2003) ou 40,1 °C à Rennes (39,5 °C en 2003)
Les orages éclataient en montagne sur le Massif Central et les Alpes du sud, ainsi que, de façon isolée, sur les Pyrénées. Mais l'axe orageux principal, attendu en soirée sur le nord-ouest de la France, circulait dans le Golfe de Gascogne, du nord de l'Espagne (Bilbao) à la Bretagne (ciel voilé) et à la Cornouaille anglaise. C'est de ce coté-là que prendront naissance les cellules orageuses attendues ce soir au nord-ouest, tandis que d'autres éclatent aussi sur le pays basque et la Gironde entre 21h et 23h.
A 19h: les deux tiers ouest de la France restaient sous des températures torrides de l'ordre de 37°C à 40°C de la Nouvelle Aquitaine à la Normandie. Une situation inédite rappelant la canicule d'août 2003. On relevait par exemple 40°C à Agen, Bordeaux, Cognac, Tours, Le Mans, Vichy, et 38°C à Alençon, Caen et Clermont-Ferrand, 37°C à Rouen et Paris.
A 17h : des records de chaleur mensuels mais surtout absolus (tous mois confondus) ont été battus, avec : 
Brive (19) : 41,5°C
Bordeaux-Mérignac (33) : 40,9°C
Angers (49) : 40,5°C
Rennes (35) : 40,1°C
Tours (37) : 40,1°C
Blois (41) : 39,8°C
Par ailleurs, on relève aussi : 
39°C à Clermont-Fd (63), Toulouse et Vichy (03)
37°C à Evreux (27)
36,6°C à Paris-Montsouris
A  14h45 : La chaleur est torride sur toutes les régions de l'ouest, de la Nouvelle Aquitaine au Val de Loire. Bordeaux a battu son record mensuel avec 39,5°C. On relève aussi 37,6°C à Toulouse, 37,7°C à Vichy (03), 38°C à Tours (record mensuel battu) et 38°C à Nantes. Par ailleurs, on relève aussi 36°C à Rouen, 35°C à Paris et 33°C à Lille.
A 11h15 : sous un soleil de plomb, les températures progressent très vite : on relève déjà 33°C à La Rochelle, 30°C à Agen (47), 29°C à Bordeaux et 28,5°C à Paris. Pour obtenir les maximales de cet après-midi, on peut rajouter 7° à 8° sauf en bord de mer, où la bascule de la brise peut limiter la flambée du thermomètre. 
Des records de chaleur matinale (températures minimales) ont été battus, avec : 24,8° à Bordeaux, 24,6° à Toulouse, 24,1° à Muret (31), 25,1°c à Mauroux (32).
Ce mardi matin, il fait déjà très doux, notamment sur le sud-ouest, avec des températures souvent comprises entre 23 et 25°C.
Vers 5h, les températures relevées étaient de 25,6°C à Bordeaux (33), 25,7°C à Toulouse (31) et 28°C à Castres (81).
Ces valeurs pourraient constituer des records de chaleur matinale sur ces villes, les précédents records étant principalement établis pendant la canicule de 2003, et aux alentours de 23°C.


Lundi
A 18h00 : voici les températures maximales enregistrées ce lundi : 40,6°C à Monclus (30) / 39°C à Carpentras (84) / 38,2°C à Castelsarrasin(82) / 37°C à Albi (81) / 36,8°C à Bordeaux (33). Notons par ailleurs 33,6°C à Paris-Montsouris.
A 16h30 : la ville la plus chaude est encore une fois Carpentras (84) avec 39°C. Ailleurs, les valeurs sont moins hautes que redoutées, avec tout de même 36°C à Toulouse et 34°C à Bordeaux. D'ici à 17h, ces températures peuvent encore gagner 1°C à 1,5°C.
A 15h : sous un ciel d'azur, le thermomètre s'envole comme prévu au sud de la France, avec déjà 37°C à Orange (84), 36°C à Castres (81), 35°C à Toulouse (31) et 34°C à Bordeaux (33). Ces villes atteindront la barre des 38°C à 39°C vers 17h. 
A midi, sous un soleil de plomb et un ciel à peine voilé, les températures atteignaient déjà la barre des 30°C du Languedoc-Roussillon à la vallée de la Garonne (de Nîmes, avec déjà 34°C, à Toulouse et Bordeaux).
En matinée, les températures étaient déjà élevées du Languedoc-Roussillon à la vallée du Rhône. Les valeurs étaient souvent comprises entre 20 et 25°C. Entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude, des pointes à 26-27°C sont déjà relevées.

Dimanche, les températures ont atteint 37,6°C à Montclus (30), 36,9°C à Entrecasteaux (83),  36,3°C à Carpentras (84), 35°C à Nîmes (30), 33°C à Lyon (69), 32°C à Chambéry (73), Grenoble (38), Toulouse (31) et Albi(81)  et 31°C à Vichy(03) et Clermont-Ferrand(63). Quelques orages de chaleur isolés ont éclaté en montagne (Cévennes et Pyrénées, dont un a éclaté sur l'arrivée de l'étape du Tour de France à Foix (Ariège).

 

Evolution

Cette canicule se caractérise par des journées extrêmement chaudes avec des températures entre 35 à 38°C et des pointes à 40, voire 42°C (des records de chaleur mensuels et absolus sont attendus dans de nombreuses régions). Les nuits sont chaudes et pesantes avec des températures qui ne descendent pas en-dessous de 20 à 24°C dans les grandes agglomérations, avec de nombreux records de douceur nocturnes à la clef.

Cette canicule est difficilement supportable car en milieu d'été, la durée du jour est toujours très longue, et la forte chaleur accumulée en journée a beaucoup de mal à s'évacuer dans la nuit.

Cette canicule est aussi intense et étendue que celle d'août 2003 avec un pic d'intensité entre mardi et jeudi selon les régions. Elle sera néanmoins moins durable (3 à 5 jours contre 13 jours en 2003, en moyenne).

Enfin, en raison de ces fortes chaleurs, une pollution à l'ozone est attendue sur de nombreuses régions et constituera un facteur aggravant à cette canicule. 

Chronologie :

Jeudi : c'est le pic de canicule sur la région Centre, le Bassin parisien et les Hauts-de-France. Des valeurs exceptionnelles sont attendues pendant cette journée. Il fera très chaud la nuit (autour de 25°C bien souvent, notamment en ville), tandis que la barre des 40°C sera atteinte dans de nombreuses villes telles qu'Orléans, Chateaudun, Sens, Melun, Reims, Laon, Beauvais.... A Paris, le record historique absolu de 40,4°C (28 juillet 1947) sera certainement battu avec 41 à 42°C. De la Somme au Nord-Pas-de-Calais, les températures seront souvent proches de 38°C à 39°C, localement 40°C, pouvant battre là aussi des records de chaleur absolus. Enfin des températures très élevées concerneront les côtes normandes et du nord de la France avec 36 à 39°C.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la chaleur sera étouffante sur une grande partie du pays avec des températures souvent comprises entre 22 et 26°C au plus bas en fin de nuit. Des orages localement forts se déclencheront entre la Normandie, les Hauts-de-France et le Bassin parisien. Une dégradation pluvio-orageuse se produira aussi par la Nouvelle-Aquitaine.

Vendredi les fortes chaleurs persisteront sur la partie Est du pays avec des températures encore comprises entre 35 et 40°C l'après-midi. Les températures baisseront nettement sur la moitié ouest avec une sortie rapide de l'épisode de canicule avec l'arrivée des averses et des orages.

 

météo prévision SOLEIL france Suisse week end été CHALEUR TEMPÊTE MIGUEL

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×