Capture 267

LE 25.07.2019:Météo en Live, phénomènes dangereux/ MÉTÉO ALERTE ROUGE Canicule intense cette semaine à 21h00

Canicule intense puis orages

20 DÉPARTEMENTS EN ALERTE ROUGE

AISNE (02), AUBE (10), EURE (27), EURE-ET-LOIR (28), LOIRET (45), MARNE (51), NORD (59), OISE (60), PAS-DE-CALAIS (62), PARIS (75), SEINE-MARITIME (76), SEINE-ET-MARNE (77), YVELINES (78), SOMME (80), YONNE (89), ESSONNE (91), HAUTS-DE-SEINE (92), SEINE-SAINT-DENIS (93), VAL-DE-MARNE (94), VAL-D'OISE (95).

52 DÉPARTEMENTS EN ALERTE ORANGE

AIN (01), ALLIER (03), ALPES-MARITIMES (06), ARDÈCHE (07), ARDENNES (08), ARIÈGE (09), AVEYRON (12), CALVADOS (14), CANTAL (15), CHARENTE (16), CHER (18), CORRÈZE (19), CÔTE-D'OR (21), CREUSE (23), DORDOGNE (24), DOUBS (25), DRÔME (26), HAUTE-GARONNE (31), GERS (32), INDRE (36), INDRE-ET-LOIRE (37), ISÈRE (38), JURA (39), LOIR-ET-CHER (41), LOIRE (42), HAUTE-LOIRE (43), LOT (46), LOT-ET-GARONNE (47), MAINE-ET-LOIRE (49), HAUTE-MARNE (52), MEURTHE-ET-MOSELLE (54), MEUSE (55), MOSELLE (57), NIÈVRE (58), ORNE (61), PUY-DE-DÔME (63), HAUTES-PYRÉNÉES (65), BAS-RHIN (67), HAUT-RHIN (68), RHÔNE (69), HAUTE-SAÔNE (70), SAÔNE-ET-LOIRE (71), SARTHE (72), SAVOIE (73), HAUTE-SAVOIE (74), DEUX-SÈVRES (79), TARN (81), TARN-ET-GARONNE (82), VIENNE (86), HAUTE-VIENNE (87), VOSGES (88), TERRITOIRE DE BELFORT (90).

15 DÉPARTEMENTS EN RISQUE IMPORTANT

AISNE (02), EURE (27), NORD (59), OISE (60), PAS-DE-CALAIS (62), PARIS (75), SEINE-MARITIME (76), SEINE-ET-MARNE (77), YVELINES (78), SOMME (80), ESSONNE (91), HAUTS-DE-SEINE (92), SEINE-SAINT-DENIS (93), VAL-DE-MARNE (94), VAL-D'OISE (95).

20 DÉPARTEMENTS EN RISQUE IMPORTANT

ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE (04), HAUTES-ALPES (05), AUDE (11), BOUCHES-DU-RHÔNE (13), CHARENTE-MARITIME (17), CORSE-DU-SUD (2A), HAUTE-CORSE (2B), GARD (30), GIRONDE (33), HÉRAULT (34), ILLE-ET-VILAINE (35), LANDES (40), LOIRE-ATLANTIQUE (44), LOZÈRE (48), MAYENNE (53), PYRÉNÉES-ATLANTIQUES (64), PYRÉNÉES-ORIENTALES (66), VAR (83), VAUCLUSE (84), VENDÉE (85).

Situation

 

 

Entre un anticyclone centré sur l'Allemagne et une dépression sur le proche Atlantique, un flux de sud fait remonter de l'air subsaharien sur la France. En conséquence, une période de chaleur caniculaire concerne 90% du territoire jusqu'à jeudi ou vendredi selon les régions. En soirée et nuit de jeudi à vendredi, une dépression orageuse concerne le nord de la France avec des orages localisés mais parfois violents entre Haute-Normandie, Hauts-de-France et Ile-de-France.
 

Observation

Ce jeudi 

A 20h : de violents orages ont éclaté sur le nord de l'Auvergne et remontent sur la région Centre avec de nombreux impacst de foudre. Ces orages s'organisent en ligne jusqu'à Orléans, la Beauce et la Haute-Normandie, où ils sont les plus violents et généralisés au département de la Seine-Maritime. Des chutes de grêle se produisent et les températures perdent localement 15°C au passage des orages.
L'ouest de l'Ile de France surchauffé (encore 38°C à 40°C) est progressivement menacé par ces quelques orages, qui sont surtout très électriques, et qui attaquent déjà le département des Yvelines.

A 19h : les températures restent très élevées mais baissent lentement avec encore 41°C à Paris et Troyes, 40°C à Lille et Blois, 39°C à Reims mais 34°C à Rouen et même un rafraichissant 25°C à Dieppe après les 40°C du début d'après-midi. Des averses orageuses parfois fortes concernent la Haute-Normandie et notamment le pays de Caux et la côte d'Albâtre avec localement de la grêle et de fortes rafales de vent. Quelques ondées orageuses isolées débutent sur l'Ile-de-France et les Hauts-de-France.

A 17h30 : les températures commencent tout juste à fléchir mais la chaleur est encore écrasante avec 35% du territoire avec 40°C ou plus !
Voici une liste non exhaustive des records absolus de chaleur battus cet après-midi : Paris 42,6°C (40,4°C en 1947), Melun 41,9°C ( 39,4°C en 2015), Romorantin 41,9°C (41,2°C en 2003), Orly  41,8°C  (40°C en 2003), Troyes 41,6°C (40,6°C en 2003), Beauvais 41,5°C (39°C en 2003), Lille 41,4°C (37,6°C en 2018), Rouen 41,3°C (38,1°c en 2003), Dunkerque 40,9°C (38,3°C en 2006), Dieppe 40,1°C ( 38,3°C en 2015).

A 16h25 : la température continue de grimper encore un peu et les records de chaleur absolus se multiplient. Avec 42,4°C, Paris bat son record de 1947 de 2°C et Lille bat son record de 2018 de 3,5°C avec 41,1°C ! Le record de chaleur de Paris devient plus élevé que celui de Madrid. Dunkerque avec son nouveau record de chaleur de 40,4°C devance celui de Nice de près de 3°C (37,7°C en août 2006).
Le temps devient plus lourd en cette fin d'après-midi et des bourgeonnements nuageux commencent à se développer. Un orage violent s'est produit vers 16h sur le pays de Caux avec de la grêle et des précipitations intenses. Ce risque d'orage va s'affirmer ce soir entre le Bassin parisien, les Hauts-de-France et la Normandie.

A 15h20 : situation météo à peine croyable à la vue des très nombreux records de chaleur pulvérisés... Lille explose son record de l'année dernière de 3°C avec 40,5°C!
La barre des 40°C a été atteinte sur les plages du Nord avec 40°C à Dunkerque et 40,1°C à Dieppe. Paris dépasse son record absolu de température de plus de 1°C avec 41,7°C.
D'autres records absolus battus : Troyes 41,4°C (40,6°C en 2003), Orléans 41,0°C (40,3°C en 1947), Rouen 40,7°C (37,9°C en 2015), 40,3°C à Reims (37,7°C e, 1952), Evreux 40,3°C (38,0°C en 2015).

A 13h45 : A Paris, le record historique de juillet 1947 (40,4°C) vient d'être battu avec 41°C ! Les premiers records de chaleur absolus sont en train de tomber entre les Hauts-de-France, la Normandie et l'Ile-de- France : 36,4°C à Boulogne-sur-mer (35,4°C en 2015), 37,3°C au Touquet (36,2°C en 2006), 37,7°C à Lille (37,6°C en 2018), 38,5°C à Dieppe (36,3°C en 2013), 39,6°C à Melun (39,4°C en 2015).  

A 11h13 : la barre des 30°C est atteinte sur 70% du territoire et les 35°C sur 15% du pays. A  11h00 la ville de Saint-Dizier en Champagne remportait la palme de la chaleur la plus intense avec 37,8°C. Pour info, lors de la canicule de 2003, le 12 août, journée la plus torride, la température était de 33°C à 11h du matin. Cela montre le niveau d'intensité de ce pic de chaleur avec des pointes à 43°C à l'ombre possible dans le nord-est cet après-midi, explosant les records absolus de chaleur.
A noter que les fortes chaleurs font leur retour sur les plages du Nord avec 32,4°C à Boulogne-sur-mer et 33,4°C à Dieppe ! La capitale vient de franchir la barre des 35°C avec 35,4°C et jusqu'à 37°C à Dourdan dans l'Essonne.

A 10h : la hausse des temlpératures est spectaculaire ce matin avec les 1ers 35°C observés dès 10h du matin dans l'Aube à Bérulle avec 35,6°C ! Les températures dépassent les 30°C sur 40% du °C à Tours, territoire avec 30,4°C à Angers, 30,8°C à Lyon, 31°C à Charleville-Mézières, 32,6°C à Chalons-en-Champagne, 32,7°C à Brive, 32,8°C à Paris et Troyes, 32,9°C à Nancy et 34°C à Saint-Dizier.


A 7h00 : il fait très doux sur les 90% du territoire avec souvent 20 à 25°C. De très nombreux records de chaleur nocturne ont été battus du sud-ouest au nord-est.




 

Evolution

Cette canicule se caractérise par des journées extrêmement chaudes avec des températures entre 35 à 40°C, voire 42°C (des records de chaleur mensuels et absolus ont été observés dans de nombreuses régions). Les nuits sont chaudes et pesantes avec des températures qui ne descendent pas en-dessous de 20 à 25°C dans les grandes agglomérations, avec de nombreux records de douceur nocturnes à la clef.

Cette canicule est difficilement supportable car en milieu d'été, la durée du jour est toujours très longue, et la forte chaleur accumulée en journée a beaucoup de mal à s'évacuer dans la nuit.

Cette canicule est aussi intense et étendue que celle d'août 2003 avec un pic d'intensité entre mardi et jeudi selon les régions. Elle sera néanmoins moins durable (3 à 5 jours contre 13 jours en 2003, en moyenne).


Chronologie :

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la chaleur sera étouffante sur une grande partie du pays avec des températures souvent comprises entre 22 et 26°C au plus bas en fin de nuit. Des orages localisés mais potentiellement violents se déclencheront entre la Normandie, les Hauts-de-France et le Bassin parisien. Ils pourront s'accompagner de grêle, de pluies intenses et de rafales de vent de 90 à 100 km/h. Une dégradation pluvio-orageuse se produira aussi par la Nouvelle-Aquitaine.

Vendredi les fortes chaleurs persisteront sur la partie Est du pays avec des températures encore comprises entre 35 et 40°C l'après-midi. Les températures baisseront nettement sur la moitié ouest avec une sortie rapide de l'épisode de canicule sous l'effet des averses et des orages.

 

météo prévision SOLEIL france Suisse week end été CHALEUR TEMPÊTE MIGUEL

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire