Demain 145

LE 28.07.2019: Actualité de la météo,de l'astronomie et de la science/ Direct intempéries : dernier point ce samedi à 12h00

Dernier point ce dimanche à 12h, les pluies faiblissent désormais très rapidement du Jura aux Alpes. En revanche l'activité orageuse reste encore forte en Corse avec des chutes de grêle qui sont signalées sur le centre de l'île où des crues de torrents sont en cours et entraînent quelques inondations ponctuelles. Près du littoral, quelques ruissellements ont affecté certains quartiers d'Ajaccio. A l'Île Rousse et Monticellu, les inondations ont été un peu plus importantes. Plusieurs commerces ont été inondés dans le centre de l'Île Rousse.

En raison de l'amélioration rapide des conditions météo dans les prochaines heures, notre alerte sera levée ce dimanche à 14h.

A 09h, le retour d'Est maintient un temps très humide du Jura à l'Auvergne Rhône-Alpes jusqu'en Provence côte d'Azur. Les cumuls de pluies sont exceptionnelsavec 176mm d'eau recueillis ces dernières 24 heures à La Pesse (39), 144mm à Cerdon(01), 100mm à Lozzi(2B), Quenza(2B) et Mouthe(39), 79mm à Apt(84) et Groisy(74), 70mm à Grammond(42) et Corbenay(70), 55mm à Chamrousse(38), 52mm à Saint-Germain-sur-l'Arbresle(69), 52mm à Vernines(63) et Peyrelevade(12), 50mm à Saint-Cézaire(06) ou bien 47mm à Annecy(74).

En Corse, des orages très violents balaient l'île et depuis hier on relève avec 91mm d'eau recueillis à Bocognano, 89mm à Quenza, 83mm à Renno, 50mm à Ajaccio.

Par endroit, il est tombé entre 1 et 2 mois de précipitations ces dernières 24 heures, ce qui est exceptionnel. Le caractère exceptionnel de cette situation l'est à plusieurs titres : d'abord parce ces pluies intenses surviennent après une canicule historique, et ensuite parce que ces pluies se produisent par retour d'Est, un phénomène météorologique totalement hors norme en plein coeur de l'été (habituellement les retours d'Est se produisent en période froide, de l'automne au printemps).

 

A 6 heures, un retour d'Est s'organise autour de la dépression centrée sur le golfe de Gênes creusée à 995 hPa. Il provoque des pluies continues d'intensité modérée à forte de la Franche-Comté à la Provence côte d'Azur et de violents orages en Corse. Sur ces régions, il est tombé ces dernières 24 heures 20 à 40mm de pluies en moyenne, soit 2 à 3 semaines de précipitations avec des pointes à 86mm à Mouthe(25), 67mm à Grammond(42), 62mm aux Ollières-sur-Eyrieux(07) et Casaglione(Corse), 54mm à Quenza(Corse), 50mm à Saint-Cézaire(06), Saint-Germain-sur-l'Abresle(69) et Marignana(Corse) et 37mm à Fréjus(83) soit 1 mois et demi de précipitations.​

Samedi à 21h, l'activité orageuse faiblit en Auvergne et sur l'ouest de Rhône-Alpes mais les pluies continues d'intensité modérée à forte se poursuivent toute la nuit, donnant d'importants cumuls de précipitations. A l'est du Rhône et de la Saône, les orages continuent d'éclater et sont ponctuellement violents, du Jura à la Corse en passant par le Var où des inondations sont signalées entre Saint-Tropez et Sainte-Maxime. Ces orages atteignent désormais la Corse et sont très violents sur l'ouest de l'île et accompagnés de chutes de grêle. Ce temps très orageux se maintient toute la nuit du Jura au sud-est avec de nouvelles cellules orageuses très puissantes pouvant entraîner de nouvelles inondations ponctuelles.

 

A 18h15 :

L'activité orageuse reste marquée dans le sud-est, depuis la région Rhône-Alpes, en direction de la Provence et la Corse. Les orages s'accompagnent de pluies intenses et localement de grêle. Quelques orages plus isolés concernent aussi le Grand-est et la Bourgogne-Franche-Comté. Voici un bilan des cumuls de pluie de l'après-midi : 51 mm à Apt (84), 42 mm au Cheylard (07), 40 mm à Vernines (63), 37 mm à Rochepot (21), 36 mm aux Arcs (83), 29 mm à Uzerche (19), 20 mm à Bormes-les-Mimosas (83) et Mulhouse (68). Ces cumuls de pluie correspondent à 2 à 3 semaines de précipitations.

A 16h45 : on observe encore de violents orages dans le sud-est avec des cumuls de pluie horaires très importants en Ardèche : 32 mm à Gras, 34 mm aux Ollières-sur-Eyrieux et 39 mm au Cheylard. A noter aussi beaucoup d'instabilité entre la région PACA et la Haute-Corse avec des trombes marines observés au large de la côte d'azur et une activité orageuse importante. Les cumuls de pluie sont importants dans l'arrière pays cannois avec 20 mm à Valbonne-Sophia-Antipolis et 27 mm à Pégomas. Des orages localement violents acompagnés de fortes pluies et de grêle concernent la Haute-Corse avec 26 mm à Rusio. 

15h30 : de violents orages concernent actuellement la Provence et la côte d'azur.  Ils s'accompagnent de pluies intenses et par endroits de grêle et de fortes rafales de vent. On a observé jusqu'à 44 millimètres à Sain-Vallier-de-Thiey dans l'intérieur des Alpes-Maritimes, 36 mm aux Arcs dans le Var dont 27 mm en une heure, 33 mm à Puget-Théniers (06) et 32 mm à Saint-Cézaire. Attention ces violents orages se décalent maintenant sur la côte d'azur et atteignent les secteurs deCannes, Saint-Tropez ou Menton. Ils provoquents d'importants ruissellements sur des sols très secs et peuvent occasionner des inondations. Une ligne d'orages assez actifs a traversé l'Ardèche et concerne maintenant la basse vallée du Rhône et le département de la Drôme.

A 14h, l'instabilité se généralise à tout le sud-est et au centre-est de la France. Les orages gagnent encore en puissance entre l'arrière-pays varois et le Mercantour où l'activité orageuse est particulièrement intense avec des chutes de grêle. Des pluies et des averses orageuses, moins marquées, remontent du Roussillon à l'Auvergne Rhône-Alpes jusqu'au Grand-Est. Durant les 3 dernières heures, il est tombé 35mm de pluies à Serralongue(66), 35mm aux Arcs(83), 30mm à Puget-Theniers(06), 24mm à Vernines(63) et 22mm à Saint-Cézaire(06), ce qui équivaut à 2 à 3 semaines de précipitations.

A 12h, des orages ponctuellement violents éclatent dans l'arrière-pays provençal et azuréen avec des chutes de grêle signalées dans l'intérieur du Var et des Alpes-Maritimes. Ces orages provoquent d'importants ruissellements pouvant entrainer des inondations localisées près des points bas. D'une manière générale, c'est l'ensemble du sud-est qui est touché par une importante activité orageuse qui remonte jusqu'en Savoie et en Haute-Savoie.

D'autres orages s'organisent en ligne entre la Bourgogne et la Lorraine où ils sont ponctuellement forts et progressent vers l'Alsace et les Ardennes.

Enfin des orages plus isolés traversent e Roussillon, et notamment les Pyrénées-Orientales et  se dirigent vers l'Aude.

A 10h, l'activité orageuse décline sur les Hauts-de-France. En revanche la situation se dégrade très rapidement de la Provence aux Hautes-Alpes avec la multiplication de nombreuses cellules orageuses qui remontent rapidement de la Méditerranée vers le sud des Alpes. Une autre zone d'orages se développe sur le versant espagnol des Pyrénées et franchit la frontière. Sur tous les autres départements placés en alerte par nos services, des pluies continues d'intensité modérée à forte se produisent mais l'activité orageuse reste néanmoins limitée pour le moment.

A 06h, les orages les plus forts éclatent sur les Hauts-de-France. D'autres orages se forment sur les Pyrénées et remontent vers l'Auvergne Rhône-Alpes. Sur les autres régions de la moitié Est, de nombreux passages pluvieux se produisent mais l'activité orageuse reste relativement limitée pour le moment.

Depuis hier, les cumuls de pluies sont importants : on relève 73mm de pluies à Sewen(68), 60mm à Villard-de-Lans(38), 55mm à Gentioux(23) et 43mm à Mouroux(77), ce qui équivaut à 3 semaines à 1 mois de précipitations tombés en l'espace de 24 heures.

Vendredi à 20h20 : les orages les plus violents éclatent sur un axe remontant des Cévennes (Lozère) à la Saone-et Loire. Des averses torrentielles se déclenchent avec parfois de la grêle. Au passage des orages, des rafales de vent proches de 80 km/h se déclenchent localement (ce fut le cas à Roanne, dans la Loire). 

Parallèlement, des averses remontent sur le Centre et l'Ile-de-France, mais sans caractère orageux marqué.

On surveille pour la soirée le développement d'orages de chaleur sur le Grand Est : plus isolés dans un premier temps, ils peuvent s'avèrer violents en raison de la chaleur qui résiste encore.

19h45 :  Les orages continuent de remonter vers la Bourgogne, en passant par la Haute-Loire où ils sont violents et très pluvieux. Certaines cellules orageuses remontent actuellement vers l'Ile-de-France.

 

A 18h00 : il fait encore très chaud sur la façade Est du pays avec 32°C à Metz, 34°C à Dijon, 35°C à Strasbourg et 36°C à Lyon et Carpentras. De la Normandie et du Centre-Val-de-Loire aux plaines du sud-ouest, les températures ont perdu 10 à 15°C par rapport à hier.

Les orages se multiplient entre l'Auvergne et l'Occitanie. Ils sont parfois forts avec des pluies intenses et localement de la grêle. A noter aussi des orages puissants sur le nord des Alpes où le Tour de France a dû être stoppé en raison de fortes chutes de grêle à 30 kilomètres avant l'arrivée à Tignes. Les cumuls de pluies les plus importants ont été observés en Nouvelle-Aquitaine avec 25 mm à Belves en Dordogne, 30 mm à Arcachon et jusqu'à 55 mm dans le sud de la Creuse à Gentioux-Pigerolles.

 

A 16h30 : les températures restent très élevées de l'Alsace à la vallée du Rhône avec 34°C à Besançon et Langres,  35°C à Colmar, 36°C à Strasbourg et Bourg-en-Bresse, 37°C à Lyon et Carpentras.

Les orages ont donné des cumuls de pluie importants du Périgord au Limousin avec 55 mm à Gentioux-Peyrolles dans la Creuse soit l'équivalent de près d'un mois de pluie. 

A 14h50 : les fortes chaleurs sont encore au rendez-vous du nord-est au sud-est avec 37°C à Strasbourg, 36,7°C à Draguignan, 36,4°C à Carpentras, 35,2°C à Lyon; 35°C à Colmar et Grenoble, 34°C à Givet (08) et Dôle (39), 33,5°C à Metz.

Les orages sont violents du Périgord au Limousin avec de fortes intensités pluviométriques et localement de la grêle. Il est tombé 15 mm en une heure à Brive (19), 24 mm à Coulonnieix (24), 25 mm à Belves (24) et jusqu'à 39 mm à Gentioux-Pigerolles (23).

A 12h30 : la chaleur monte d'un cran dans le nord-est avec déjà 35°C à Strasbourg, 33,5°C à Nancy; 33°C à Metz, Lyon et Givet dans les Ardennes. Dans le sud-est on relève 33,8°C à Romans-sur-Isère dans la Drôme et 33,5°C à Carpentras.

Des orages assez forts concernent la partie est de la Nouvelle-Aquitaine avec des intensités de 5 à 15 millimètres par heure. Ils vont gagner le Massif-Central en cours d'après-midi.

A 10h15 : on change de masse d'air sur la moitié ouest du pays avec des températures en nette baisse généralement comprises entre 19 et 21°C. Du nord-est au centre-est, la chaleur résiste et les températures atteignent ou dépassent déjà 30°C de la Lorraine et de l'Alsace au lyonnais : 30°C à Strasbourg, Lyon et Lons-le-Sauniern 30,4°C à Metz, 31,4°C à Nancy et jusqu'à 32,7°C à Aubreville dans la Meuse. A noter aussi de fortes chaleurs en Provence avec des valeurs proches de 30°C

De nombreux orages traversent actuellement la Nouvelle Aquitaine. Les cumuls de pluie sont localement importants avec notamment 29 mm à Biscarrosse et 33 mm à Cazaux en Gironde ce qui correspond à 15 jours de précipitations. On observe aussi quelques orages faibles et dispersés entre la Haute-Normandie, l'Ile-de-France et le Grand-Est.

A 7h00 : les températures sont encore élevées sur un large quart nord-est, avec notamment plus de 23°C sur Paris. Du Nord jusqu'à la Bourgogne, les températures sont souvent comprises entre 23 et 26°C, avec une nuit qui aura été difficile. 

A l'ouest en revanche, les conditions sont beaucoup plus respirables avec 17 à 21°C. Avec les orages qui ont éclaté cette nuit, les températures ont déjà bien baissé. Ces orages sont localement puissants avec du vent temporairement fort. 

Jeudi

A 20h : de violents orages ont éclaté sur le nord de l'Auvergne et remontent sur la région Centre avec de nombreux impacst de foudre. Ces orages s'organisent en ligne jusqu'à Orléans, la Beauce et la Haute-Normandie, où ils sont les plus violents et généralisés au département de la Seine-Maritime. Des chutes de grêle se produisent et les températures perdent localement 15°C au passage des orages.

L'ouest de l'Ile de France surchauffé (encore 38°C à 40°C) est progressivement menacé par ces quelques orages, qui sont surtout très électriques, et qui attaquent déjà le département des Yvelines.

A 19h20 : les températures restent très élevées mais baissent lentement avec encore 41°C à Paris et Troyes, 40°C à Lille et Blois, 39°C à Reims mais 34°C à Rouen et même un rafraichissant 25°C à Dieppe après les 40°C du début d'après-midi. Des averses orageuses parfois fortes concernent la Haute-Normandie et notamment le pays de Caux et la côte d'Albâtre avec localement de la grêle et de fortes rafales de vent. Quelques ondées orageuses isolés débutent sur l'Ile-de-France et les Hauts-de-France.

A 19h00 : de nombreux feux de cultures se sont déclenchés dans les champs du nord de la France en raison de la canicule et du vent brûlant : Chartres et Rambouillet étaient concernés en fin d'après-midi.

 

A 17h30 : les températures commencent tout juste à fléchir mais la chaleur est encore écrasante avec 35% du territoire avec 40°C ou plus !

Voici une liste non exhaustive des records absolus de chaleur battus cet après-midi : Paris 42,6°C (40,4°C en 1947), Melun 41,9°C ( 39,4°C en 2015), Romorantin 41,9°C (41,2°C en 2003), Orly  41,8°C  (40°C en 2003), Troyes 41,6°C (40,6°C en 2003), Beauvais 41,5°C (39°C en 2003), Lille 41,4°C (37,6°C en 2018), Rouen 41,3°C (38,1°c en 2003), Dunkerque 40,9°C (38,3°C en 2006), Dieppe 40,1°C ( 38,3°C en 2015).

A 16h25 : la température continue de grimper encore un peu et les records de chaleur absolus se multiplient. Avec 42,4°C, Paris bat son record de 1947 de 2°C et Lille bat son record de 2018 de 3,5°C avec 41,1°C ! Le record de chaleur de Paris devient plus élevé que celui de Madrid. Dunkerque avec son nouveau record de chaleur de 40,4°C devance celui de Nice de près de 3°C (37,7°C en août 2006).

Le temps devient plus lourd en cette fin d'après-midi et des bourgeonnements nuageux commencent à se développer. Un orage violent s'est produit vers 16h sur le pays de Caux avec de la grêle et des précipitations intenses. Ce risque d'orage va s'affirmer ce soir entre le Bassin parisien, les Hauts-de-France et la Normandie.

A 15h20 : situation météo à peine croyable à la vue des très nombreux records de chaleur pulvérisés... Lille explose son record de l'année dernière de 3°C avec 40,5°C!

La barre des 40°C a été atteinte sur les plages du Nord avec 40°C à Dunkerque et 40,1°C à Dieppe. Paris dépasse son record absolu de température de plus de 1°C avec 41,7°C.

D'autres records absolus battus : Troyes 41,4°C (40,6°C en 2003), Orléans 41,0°C (40,3°C en 1947), Rouen 40,7°C (37,9°C en 2015), 40,3°C à Reims (37,7°C e, 1952), Evreux 40,3°C (38,0°C en 2015).

A 13h45 : A Paris, le record historique de juillet 1947 (40,4°C) vient d'être battu avec 41°C ! Les premiers records de chaleur absolus sont en train de tomber entre les Hauts-de-France, la Normandie et l'Ile-de- France : 36,4°C à Boulogne-sur-mer (35,4°C en 2015), 37,3°C au Touquet (36,2°C en 2006), 37,7°C à Lille (37,6°C en 2018), 38,5°C à Dieppe (36,3°C en 2013), 39,6°C à Melun (39,4°C en 2015).  

A 12h30 : les températures les plus élevées sont observées aux confins de la Lorraine et de la Champagne avec 39,2°C à Aubreville (55), 39,3°C à Saint-Dizier (52) et 39,6°C à Pont-la-ville (52). En région parisienne, le mercure atteint 37,1°C à Paris et jusqu'à 39°C à Nemours en Seine-et-Marne. Ailleurs, on observe 35,1°C sur la plage du Touquet (62), 36,4°C à Dieppe, 37°C à Reims et Brive, 37,2°C à Vichy, 38,1°C à Troyes.

A 11h13 : la barre des 30°C est atteinte sur 70% du territoire et les 35°C sur 15% du pays. A  11h00 la ville de Saint-Dizier en Champagne remportait la palme de la chaleur la plus intense avec 37,8°C. Pour info, lors de la canicule de 2003, le 12 août, journée la plus torride, la température était de 33°C à 11h du matin. Cela montre le niveau d'intensité de ce pic de chaleur avec des pointes à 43°C à l'ombre possible dans le nord-est cet après-midi, explosant les records absolus de chaleur.

A noter que les fortes chaleurs font leur retour sur les plages du Nord avec 32,4°C à Boulogne-sur-mer et 33,4°C à Dieppe ! La capitale vient de franchir la barre des 35°C avec 35,4°C et jusqu'à 37°C à Dourdan dans l'Essonne.

A 10h17 : la hausse des temlpératures est spectaculaire ce matin avec les 1ers 35°C observés dès 10h du matin dans l'Aube à Bérulle avec 35,6°C ! Les températures dépassent les 30°C sur 40% du °C à Tours, territoire avec 30,4°C à Angers, 30,8°C à Lyon, 31°C à Charleville-Mézières, 32,6°C à Chalons-en-Champagne, 32,7°C à Brive, 32,8°C à Paris et Troyes, 32,9°C à Nancy et 34°C à Saint-Dizier.

A 7h, les températures commencent à se rapprocher de leurs valeurs minimales.

Les records se précisent entre l'Île-de-France et le sud-ouest, avec notamment 25,4°C à Paris (75), 25,6°C à Villacoublay (78) et Orly (91), 26°C à Roissy (95) et 25,5°C à Bordeaux (33) à 7h.

D'ici 8h, les records seront confirmés, avec ensuite une hausse des tempéraures jusqu'à ce soir.

A 5h, les températures continuent de baisser progressivement, mais pour l'instant l'on relève : 27,4°C à Villacoublay (78), 27,1°C à Bordeaux (33) et 26,5°C à Paris (75). 

​Dans une plus large mesure, il fait très doux sur les 90% du territoire avec souvent 20 à 25°C.

Mercredi

A 19h30 : la température atteint 39,4°C à Paris-Montsouris. Avec une température minimale de 23,3°C et une maxi de 39,4°C, cette journée atteint presque le niveau d'une journée de la canicule d'août 2003, qui avait duré 9 jours et nuits consécutifs à cette époque. La journée de ce jeudi, avec 1° à 2°C de plus, dépassera sans doute le record historique à Paris (40,4°C en juillet 1947) avant de baisser vendredi.

A noter : l'ouest des Hauts-de-France et de la Haute-Normandie a respiré aujourd"hui, avec un petit vent d'ouest bienfaisant : ainsi, les températures ont atteint seulement 24°C à DUnkerque, 25°C au Havre et à Abbeville (80), mais quand même 34°C à Lille et à Rouen. Ce jeudi, les températures y seront comprises - pour un jour - de 35°C à 40°C, jusque sur les plages.

A 18h50 : une fois n'est pas coutûme, les températures les plus élevées ont eu lieu dans le nord-est de la France avec la palme de la chaleur qui revient à Pont-la-ville dans le département de la Haute-Marne avec 42,1°C. Suivent de près Nicey en Côte d'Or avec 41,9°C, Vassincourt et Boviolles dans la Meuse avec 41,7°C  et 41,6°C. La ville de Nancy a franchi pour la première fois la barre des 40°C avec 40,1°C. 

A 17h40 : de nouveaux records absolus de chaleur viennent de tomber du centre-est au nord-est : Langres 38,0°C (37,6°C en 2003), Dijon 39,1°C (38,6°C en 1921), Epinal 38,4°C (38,0°C en 2003), Metz 39,7°C (39,5°C en 2003), Vichy 41,3°C (41,2°C en 1983). La température à Paris-Montsouris atteint 38,7°C et quelques localités d'Ile-de-France franchissent la barre des 40°C comme à Fontainebleau avec 40,6°C !

 

 
 

été week end TEMPÊTE MIGUEL CHALEUR SOLEIL prévision météo france Suisse

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire