orages

  • Le 6.06.2019:Mai : chaud dans le monde, plus frais en France

    Le mois de mai 2019 a été le 3e plus chaud jamais enregistré dans le monde avec une anomalie de +0,52 °C par rapport à la normale 1981-2010, d'après le Copernicus Climate Change Service. Il se situe derrière le mois de mai 2016 (+0,58°C/normale) et mai 2017 (+0.54°C/normale).


    L'Alaska et l'ouest du Canada, le sud-est des États-Unis, le nord-ouest et le sud-ouest de l'Afrique, l'extrême ouest et l'est de l'Asie ainsi que le Groenland et une partie de l'Antarctique sont les régions où les températures ont été sensiblement supérieures à la normale.

    En Europe, la température du mois de mai a été proche de la normale. Pour rappel, l'année dernière, le mois de mai avait été exceptionnellement chaud. On avait enregistré une anomalie record de +2,5 degrés par rapport à la normale.

    Cette année, les températures ont été contrastées sur le continent. Il a fait plus chaud que la normale sur la péninsule ibérique et sur l'Europe de l'est, mais plus froid sur une large bande centrale.

    -1,1°C par rapport à la normale en France

    En France, avec une anomalie de -1.1°C par rapport à la normale, le mois de mai 2019 a été le plus frais depuis mai 2013 (-2.3°C/normale) et proche de 2010 (-1.2°C/normale). Le record du mois de mai le plus froid date de 1941 ex aequo avec 1902 (-3.7°C/normale).


    Des records de fraîcheur nocturne ont été battus en début de mois. On a enregistré par exemple : -0.2 °C à Brest le 5 mai, -1.2 °C à Saint-Girons  ou -1.6 °C à Pontoise le 7 mai.

    Le mois de mai s'est fini avec un pic de chaleur. Le 31 mai et pour la première fois de l'année 2019, les 30°C ont été atteints en France avec par exemple 30.6°C à Carpentras, 30.4°C à Nîmes et 30.3°C à Aubenas.

     

     

  • Le 5.06.2019:Demain : accalmie temporaire

    Profitez de ce jeudi 6 juin : une journée sèche et calme avant la nette dégradation attendue par l'ouest pour votre journée de vendredi.

    France

    Les pluies et orages s'évacuent par le Bénélux et l’Allemagne dans la nuit. Vous retrouvez beaucoup de nuages bas et grisailles matinales du sud-ouest au nord-est en raison de l’humidité apportée par les intempéries de la veille. Les éclaircies gagnent du terrain par le sud en courant d’après-midi avant l’arrivée de nouveaux nuages et averses par l'ouest. 

    Régions

    Des Hauts-de-France au Grand-Est, les nuages bas sont fréquents en matinée avec encore un petit risque d’averse. En courant d’après-midi, les éclaircies gagnent du terrain mais un risque d’averse reste présent près des frontières du nord-est.

    Sur la Bourgogne-Franche-Comté et l’Auvergne-Rhône-Alpes, on retrouve également de nombreux nuages bas en matinée mais l’amélioration gagne par le sud avec de très belles éclaircies sur l’Auvergne-Rhône-Alpes malgré un risque d’averse présent sur les Alpes.

    De PACA à la Corse, le temps est sec en matinée malgré le passage de quelques nuages élevés. Le soleil brille généreusement durant votre après-midi avec Mistral et vent d’ouest qui soufflent modérément.

    De la Nouvelle-Aquitaine à l’Occitanie, le temps est redevenu sec mais les nuages bas sont parfois présents notamment le long de la Garonne en matinée en raison de l’humidité accumulée. L’après-midi est bien ensoleillée malgré un ciel passagèrement voilé. Quelques averses peuvent se produire sur les Pyrénées. 

    Sur les Pays-de-la-Loire et la Bretagne, le temps est plus changeant avec des nuages bas présents sur le Val-de-Loire en matinée et déjà un risque d’averse en Bretagne malgré le développement de belles éclaircies. L’après-midi, le ciel s’ennuage et quelques averses circulent entre le Pays Nantais et le Finistère.

    De la Normandie à l’Île-de-France, de belles éclaircies se développent le long de la Manche en matinée alors qu’ailleurs le ciel est généralement nuageux. Quelques averses peuvent concerner la Normandie dans l’après-midi alors que le temps reste plus sec près du bassin parisien. Pour les commémorations du Débarquement en Normandie, le temps sera plutôt favorable, alternant nuages, éclaircies et quelques petites ondées.

    Températures

    Les minimales sont en baisse avec guère plus de 5 à 8°C dans le nord-ouest. Une certaine douceur persiste plus à l’est avec de 11 à 18°C de l’Alsace à PACA et à la Corse. Dans l’après-midi, les températures sont souvent inférieures aux normales sur les 2/3 nord avec de 15 à 21°C et le ressenti est plus estival en basse vallée du Rhône et près de la Grande Bleue avec de 23 à 26°C.

  • Le 5.06.2019:Roland Garros: pluie toute l'après-midi et vendredi

    La pluie est arrivée en début d'après-midi sur Paris et tombera jusqu'à ce soir sur la porte d'Auteuil. La fin des Quarts de finale s'en trouve perturbée avec déjà l'annulation des premiers matchs depuis 14h. Voici les prévisions et la tendance jusqu'à vendredi, où d'autres pluies sont attendues.

    La pluie est arrivée sur la porte d'Auteuil ce mercredi midi et va tomber jusqu'à tard ce soir. La tenue des quarts de finale s'en trouve perturbée : l'annulation des matchs de ce jour est donc probable.

    Les prévisions de La Chaîne Météo sont sans appel : la pluie va tomber toute l'après-midi et toute la soirée, jusque vers 23 h environ. Il s'agit d'une pluie régulière et durable, beaucoup plus préjudiciable pour le déroulement des matchs que les orages, qui sont ponctuels et qui peuvent se gérer, comme mardi soir par exemple.

    Accalmie jeudi, mais nouvelles pluies vendredi

    La journée de ce jeudi sera plus propice à la reprise du tournoi : ce sera une journée d'accalmie avec le retour des éclaircies. Malgré tout, quelques rares ondées pourront se produire en début d'après-midi, mais le risque est faible (environ 20%) et pourra être géré sans être trop pénalisant.

    En revanche, la journée de vendredi s'annonce à nouveau plus délicate : de nouvelles pluies assez soutenues devraient arriver sur l'ouest parisien dès la fin de matinée, et tomber une bonne partie de l'après-midi. Ces pluies seront accompagnées d'un fort vent de sud à sud-ouest qui pourrait dépasser les 60 à 70 km/h, ce qui est assez inhabituel en cette saison.

     

  • Le 5.06.2019:COMMUNIQUÉ SPECIAL

    Situation

    Dans le prolongement d'une dépression centrée sur le Royaume-Uni, un front pluvio-orageux se forme entre les Pyrénées et les Hauts-de-France ce mercredi. Avec un contraste thermique très important entre l'est et l'ouest du pays, les pluies sont abondantes le long dfu front, tandis que des orages particulièrement puissants vont se déclencher en soirée sur l'est du pays, dans l'air chaud, et peuvent apporter des averses de grêle accompagnées d'une intense activité électrique (foudre) et de rafales de vent violentes. L'évènement prendra fin lorsque la dépression s'évacuera vers l'Allemagne, dans la nuit de ce mercredi à jeudi. 

    Observation

    A 16h : l'axe pluvieux était toujours étiré des Pyrénées au Nord Pas de Calais. On observe les pluies les plus fortes dans la partie sud du front, en Nouvelle Aquitaine et Limousin. 
    En...

     

    Forts orages et pluies abondantes

    7 DÉPARTEMENTS EN ALERTE ORANGE

    CHARENTE (16), DORDOGNE (24), GIRONDE (33), LANDES (40), LOT-ET-GARONNE (47), PYRÉNÉES-ATLANTIQUES (64), HAUTE-VIENNE (87).

    6 DÉPARTEMENTS EN ALERTE ORANGE

    MEURTHE-ET-MOSELLE (54), MEUSE (55), MOSELLE (57), BAS-RHIN (67), HAUT-RHIN (68), VOSGES (88).

    26 DÉPARTEMENTS EN RISQUE IMPORTANT

    CHARENTE-MARITIME (17), CHER (18), CORRÈZE (19), CREUSE (23), EURE (27), EURE-ET-LOIR (28), GERS (32), INDRE (36), INDRE-ET-LOIRE (37), LOIR-ET-CHER (41), LOIRET (45), LOT (46), OISE (60), HAUTES-PYRÉNÉES (65), PARIS (75), SEINE-MARITIME (76), SEINE-ET-MARNE (77), YVELINES (78), DEUX-SÈVRES (79), SOMME (80), VIENNE (86), ESSONNE (91), HAUTS-DE-SEINE (92), SEINE-SAINT-DENIS (93), VAL-DE-MARNE (94), VAL-D'OISE (95).

    9 DÉPARTEMENTS EN RISQUE IMPORTANT

    AISNE (02), ARDENNES (08), DOUBS (25), JURA (39), MARNE (51), HAUTE-MARNE (52), NORD (59), HAUTE-SAÔNE (70), TERRITOIRE DE BELFORT (90).

    Situation

    Dans le prolongement d'une dépression centrée sur le Royaume-Uni, un front pluvio-orageux se forme entre les Pyrénées et les Hauts-de-France ce mercredi. Avec un contraste thermique très important entre l'est et l'ouest du pays, les pluies sont abondantes le long dfu front, tandis que des orages particulièrement puissants vont se déclencher en soirée sur l'est du pays, dans l'air chaud, et peuvent apporter des averses de grêle accompagnées d'une intense activité électrique (foudre) et de rafales de vent violentes. L'évènement prendra fin lorsque la dépression s'évacuera vers l'Allemagne, dans la nuit de ce mercredi à jeudi. 

    Observation

    A 16h : l'axe pluvieux était toujours étiré des Pyrénées au Nord Pas de Calais. On observe les pluies les plus fortes dans la partie sud du front, en Nouvelle Aquitaine et Limousin. 
    En 24h, on relève déjà des cumuls conséquents, avec par exemple :
    70 mm à la pointe de Socoa (64) et à Mendive (64), en montagne pyrénéenne.
    56 mm à Mont de Marsan (40)
    53 mm à Limoges (87)
    50 mm à la Souterraine (23)
    30 mm à Bordeaux (33)
    18 mm à Orléans (45)
    En Ile-de-France, les pluies sont faibles à modérées, avec des cumuls de 5 à 7 mm depuis ce midi.

    Depuis le début d'après-midi, l'axe pluvieux s'érire des Pyrénées à la Belgique en passant par l'ouest de l'Ile-de-France. Ces pluies sont fortes au sud de la Loire, et faibles à modérées au nord. Ces pluies ne sont pas orageuses, hormis quelques impacts sur les Pyrénées, comme ce matin.
    Parallèlement, le contraste de température sur la France, entre l'est et l'ouest, est considérable, avec par exemple 28°C à Strasbourg, 15°C à Paris et 9°C à Limoges (87).

    Ce midi, l'axe fortement pluvieux continue à onduler de la Nouvelle-Aquitaine aux Ardennes avec des intensités parfois soutenues sous certaines averses entre le Val-de-Loire et l'ouest de l'Île-de-France, ainsi qu'au pied des Pyrénées. Sur les douze dernières heures, les cumuls sont généralement compris entre 25 et 50 mm du centre-ouest au Pyrénées-Atlantiques. On relevait à titre d'exemple,  40,1 mm à Urepel (64), 36,1 mm à Biarritz (64), 33,7 mm à Mont-de-Marsan (40),  34,5 mm à Chateauroux (36) et 46,7 mm à Chateauponsac (87).

    Ce matin à 9h, les pluies sont toujours modérées à fortes entre la Haute-Vienne et les Pyrénées-Atlantiques. On relève sur les 12 dernières heures 25 à 35 mm dans l'ensemble sur ces régions. Localement, les cumuls atteignent 42,7 mm à Thonac (24) et 42,2 mm à Limoges (87), l'équivalent de 2 à 3 semaines de pluie sur ces régions. Des inondations localisées sont observées entre la Gironde et le Pays basque. D'autres pluies, plus irrégulières, gagnent également les régions situées entre le Centre et les Ardennes. 

    A 6h, l'activité orageuse a bien faibli au cours de la nuit passée. Il n'y a presque plus d'impacts de foudre au lever du jour.
    Le front est bien en place entre les Ardennes et les Pyrénées. Les pluies commencent à s'intensifier entre la Gironde et les Pyrénées-Atlantiques. 


    Résumé de l'après-midi et de la soirée d'hier
    Cette journée de mardi aura été la journée la plus orageuse depuis le début de l'année. On a relevé 5102 impacts de foudre, dont 2407 dans les Hauts-de-France. Cette journée est devant celle du 25 avril 2019 avec 2535 impacts.

    L’activité orageuse s’est généralisée en fin d’après-midi de l’île-de-France à la Haute-Normandie, après avoir touché l’ouest du bassin parisien. Localement, des averses de grêle et d’assez fortes pluies ont été observées ainsi que des rafales de vent jusqu’à près de 100 km/h. On a relevé localement en 1h, 26 mm de pluies soit 26 litres au m² ce qui correspond à 10 jours de pluie pour un mois de juin.

    En début de soirée de fortes averses de grêle et de violentes rafales de vent ont touché localement l'île-de-France et les Hauts-de-France.
    On a relevé ainsi jusqu'à 138 km/h à Sept Sarges (55), 132 km/h à Rocroi (08), 95 km/h à Roissy (95), 82 km/h à Chevru (77) et Blesmes (02).
    Concernant les pluies, il a été observé :
    - 26 mm en 1 heure à Trappe (78), 24 mm sur Bainghen (62) et 21 mm à Plessis-Belleville (60).


     

    Evolution

    Cet après-midi, l'axe pluvieux se décale très légèrement vers l'est de sa position initiale. Les pluies gardent leur caractère modéré et continu. En fin d'après-midi, des orages se développent sur le Massif central et se dirigent vers le nord-est. D'autres cellules orageuses se formeront aussi des monts du Jura aux Vosges et au Luxembourg : ces orages de chaleur risquent d'être les plus violents, justififant l'alerte de niveau orange.

    Ce soir, la forte dégradation orageuse concerne le nord-est avec un risque de développement de phénomènes sévères (fortes grêles et rafales de vent à 100 km/h). A l'arrière, les pluies faiblissent sur le sud-ouest mais persistent du Massif central aux Hauts-de-France.

    L'épisode touchera ensuite à sa fin la nuit prochaine, avec l'éloignement de la dégradation sur l'Allemagne.

    Au cours de cet épisode pluvio-orageux on attend :
    - de forts orages potentiellement grêligènes 
    - une activité électrique importante
    - de violentes rafales de vent pouvant atteindre 100-110 km/h à l'avant des orages de ce soir
    - des cumuls pouvant avoisiner 30 à 40 mm de pluie sur la totalité de l'épisode, localement 60 mm sur les départements en alerte orange, l'équivalent de 3 semaines à un mois de précipitations en quelques heures
    - des inondations localisées et des chaussées parfois inondées, au cours de la journée de mercredi.