TEMPÊTE

  • Nos live sur Facebook et You tubes/ LE 20.01.2020 RETRANSMISSION DU LIVE VIA NOTRE SITE DEPUIS NOTRE PAGE FACEBOOK

    Association Astro Météo Franco Suisse 30

    LIVE DU 20.01.2020

    TEMPETE GLORIA EN DIRECT DEPUIS CANET-EN-ROUSSILLON LIVE (66)

    CARTE EN DIRECT DE METEOCIEL ET INFOCLIMAT

    image satellite, radar des précipitation et impact de foudres en temps réel

     

     

     

     

  • LE 20.01.2020: Météo en Live, phénomènes dangereux /Tempête Gloria : à quoi faut-il s’attendre à partir de ce soir ?

    LE 20.01.2020: Météo en Live, phénomènes dangereux /Tempête Gloria : à quoi faut-il s’attendre à partir de ce soir ? Les réponses de notre prévisionniste

     

    MÉTÉO - Dès dimanche, les services météorologiques espagnols puis français ont qualifié d’exceptionnelles les intempéries attendues cette semaine. En quoi le sont-elles ? LCI vous éclaire sur ce phénomène météo intense qui commencera ce lundi soir et durera jusqu'à jeudi.

     - Guillaume Woznica

     

    Les prévisions se confirment. La tempête Gloria s'apprête à déferler sur l'extrême sud de la France et le nord de l'Espagne. Depuis ce lundi 6h, le département des Pyrénées-Orientales est placé en vigilance orange à la neige. Une première alerte avant l'arrivée de pluie, de vents forts et de vagues dangereuse. C’est le début d’une période d’intempéries qui s’intensifiera et se prolongera jusqu’à jeudi inclus. 

    Pourquoi ces intempéries sont-elles qualifiées "d'exceptionnelles" ?

    Si les régions du sud et du sud-est sont régulièrement confrontées à des intempéries entre la fin de l’été et le début de l’hiver avec des épisodes méditerranéens, rencontrer ce type d’épisode en plein mois de janvier est beaucoup plus rare. De plus, les phénomènes accompagnants Gloria sont plus nombreux qu’en automne : outre les pluies, inondations, vents et vagues-submersions, s’ajoutent en cette saison les abondantes chutes de neige jusqu’à très basse altitude et le risque d’avalanches de plus en plus élevé. Cette concomitance de phénomènes s’annonce par ailleurs durable puisqu’elle persistera durant 3 jours consécutifs. C’est donc pour toutes ces raisons que ces intempéries s’annoncent exceptionnelles avec des conséquences et des dégâts potentiellement importants. 

    Quels seront les secteurs les plus touchés ?

    VOIR AUSSI

    Grâce aux modèles météo à mailles fines (ces supercalculateurs utilisés par les météorologues pour établir les prévisions), les zones les plus touchées par les intempéries s’affinent. Pour les pluies, c’est le département des Pyrénées-Orientales dans sa quasi-totalité qui sera particulièrement concerné mais aussi une partie sud-est du département de l’Aude. Concernant la neige, le Vallespir, le Cerdagne, le Capcir et surtout les Albères seront les massifs où les quantités seront les plus importantes avec souvent plus de 2 mètres au-dessus de 1800 mètres et de 2,50 m à 3 m dans le Massif du Canigou (au-dessus de 2500 m). Une autre zone sera également fortement touchée, il s’agit du littoral de l’Aude et des Pyrénées-Orientales où un coup de mer est attendu mardi avec des vents supérieurs à 100 km/h et des vagues de 10 mètres, pouvant occasionner des dégâts et des inondations côtières. 

     

    Doit-on craindre des inondations majeures ?

    Les cumuls de pluies attendus ces 3 prochains jours sont importants avec plus de 200 mm prévus sur une vaste zone et des pointes atteignant 300 à 400 mm localement, soit l’équivalent de 4 à 5 mois de pluies. Par ailleurs, le redoux qui va se mettre en place en journée de mardi va faire fondre la neige qui sera tombée en abondance à basse altitude. 

    Cela fait donc 35 ans que les Pyrénées-Orientales n'avaient pas connu de telles intempéries.-

    La combinaison de ces deux paramètres - pluies violentes et fonte des neige - fait craindre des inondations majeures dans les vallées de la Têt, du Tech et de l’Agly (Pyrénées-Orientales) mais aussi dans la vallée de l’Aude où les pluies seront moins importantes mais le fleuve prenant sa source dans les Pyrénées, la fonte nivale provoquera une importante montée des eaux vers l’aval. 

    A quand remontent de telles intempéries dans ces régions ?

    Le dernier épisode d’intempéries ayant touché le Roussillon remonte à la mi-octobre 2018 avec des pluies stationnaires sur la vallée de l’Aude. Avec près de 300 mm de pluie tombés en 24h à Trèbes, le département de l’Aude avait été placé en vigilance rouge. 15 personnes avaient été tuées dans ces inondations centennales. Concernant les Pyrénées-Orientales, il faut remonter à la fin du mois de novembre 2014 pour retrouver un épisode d’intempéries de ce type - mais nettement moins intense que celui attendu - avec 3500 personnes évacuées. En revanche, pour retrouver un épisode aussi violent avec des cumuls de pluie de 200 à 300 mm étendus en 72h sur les Pyrénées-Orientales, il faut remonter jusqu'à l'épisode de novembre 1982. Concernant les cumuls de neige supérieurs à 2 mètres en moins de 3 jours, il faut remonter à l'épisode de fin janvier 1986. Cela fait donc 35 ans que les Pyrénées-Orientales n'avaient pas connu de telles intempéries.  

    Et en Espagne ?

    De l’autre côté de la frontière, les intempéries ont débuté dès dimanche avec la dépression Gloria positionnée sur le sud-est du pays. Ainsi, neuf provinces espagnoles ont été placées en alerte rouge à la neige et aux fortes vagues mais aussi en alerte orange aux pluies et aux vents violents. Des vagues de plus de 14 mètres ont également été relevées dimanche après-midi près d’Ibiza. Les cumuls de pluies sur l’épisode dépasseront localement les 300 mm en Catalogne. Ce phénomène est qualifié d’"aiguat" par les Espagnols. Ce mot catalan - qui a aussi été retenu en français - désigne la concomitance des très fortes pluies et des inondations.

     

     

    Guillaume Woznica

    Mis à jour : Créé : 

  • LE 20.01.2020: Météo en Live, phénomènes dangereux / KERAUNOS Observatoire français des tornades et orages violents Tempête Gloria

    Bulletin Méditerranée

    Ce bulletin est édité lorsqu'un épisode pluvieux convectif de forte intensité est en cours ou prévu sur le sud-est de la France. La caractérisation de ces épisodes est effectuée avec l'échelle R.

    EPISODE POTENTIELLEMENT EXCEPTIONNEL DU 20 AU 24 JANVIER SUR LE ROUSSILLON

    VALIDITE : LUN 20 JAN 6H UTC - VEN 24 JAN 6H UTC

    BULLETIN EMIS LE : DIM 19 JAN 9H UTC

    MIS A JOUR LE : ---

    CARACTERISATION DE L'EPISODE...

     

    Un épisode méditerranéen intense est attendu sur l'ouest du Languedoc et le Roussilon, plus particulièrement sur la Catalogne (France et Espagne) durant la semaine. Débutant lundi, cet épisode ne devrait se terminer que jeudi au mieux.

    Les lames d'eau prévues sur 72h seront très importantes, susceptibles de produire des crues et inondations catastrophiques. Ce risque sera amplifié par une fonte des neiges à basse altitude (lié à la première partie de l'épisode), un renforcement du vent d'est et une mer forte qui gêneront l'écoulement des cours d'eau vers la mer.

     

    En montagne, la couche de neige au-dessus de 1500/1700 m devrait atteindre des proportions exceptionnelles, avec cumuls proches de 3 m, ce qui en ferait l'épisode le plus intense depuis les fameux 30 et 31 janvier 1986.

     

    La carte ci-dessous présente les cumuls prévus sous forme d'échelle pluviométrique en 24h glissantes. L'épisode attendu ne devrait pas être extrêmement intense en terme de lames 24h, mais exceptionnel en terme de durée et cumuls totaux sur 72h :

     

     

    CHRONOLOGIE...

     

    La dépression positionnée sur les Baléares va peu évoluer au cours de la semaine prochaine. Elle devrait se mouvoir tantôt vers le sud, tantôt vers le nord sur quelques dizaines de kilomètres. Son déplacement conditionnera les accélérations du jet de basse couche, durablement orienté à l'est sur le Golfe du Lion, et des advections d'air chaud en basse couche, en renforcement mardi puis plus nettement mercredi.

     

    Les précipitations vont débuter lundi en deuxième partie ou fin de journée. Elles devraient se produire sous forme de neige à basse altitude sur l'ouest des Pyrénées-Orientales (Conflent) et les Corbières. Une couche significative dès 500 m d'altitude n'est pas exclue. Puis, la limite pluie-neige va progressivement remonter, au plus tôt mardi matin, au plus tard mardi soir, pour se positionner en moyenne montagne.

    L'activité pluvieuse va rester régulière, accentuée par l'orographie sur le centre des Pyrénées-Orientales. Avec l'arrivée d'air plus doux en basse couche mardi soir, le risque orageux pourrait s'accentuer, de même que les pluies. D'intensités horaires de 10/30 mm, on pourrait atteindre 20/40 mm.

    Cet épisode ne prendra fin que lorsque la goutte froide se reprise par la circulation d'ouest en deuxième partie ou fin de semaine prochaine.

     

    Sur la Corse, l’épisode sera plus bref et moins intense, débutant plutôt lundi matin pour se terminer mardi soir, avec des cumuls plus modérés.

     

    LAMES D'EAU PREVUES...

     

    Les lames d'eau attendues en 24h sur les Pyrénées-Orientales ne seront pas extrêmes en elles-mêmes, avec probablement moins de 200 mm en 24h (bas du seuil R3). En allant vers l'Aude et l'Espinouse, le niveau R2 devrait être tout juste atteint.

    Par contre, les lames prévues sur l'ensemble de l'épisode, en 72h sont remarquables et excéderont certainement les 300/350 mm sur les PO, pour culminer très ponctuellement à près de 400 mm.

    La fonte de la neige liée à la remontée de la limite pluie-neige en cours d'épisode pourrait aggraver sensiblement le risque de crues/inondations.

    La mer, forte, et les vents d'est très soutenus devraient également contribuer à freiner l'écoulement vers la mer.

    Sur l'est de la Corse, des lames d'eau relevant du niveau R2 seront possibles sur les versants est des reliefs.

     

    HISTORIQUE DES MISES A JOUR...

     

    19 janvier à 9h UTC : mise en ligne du bulletin

     

     

    SOURCES KERAUNOS

  • LE 20.01.2020: Météo en Live, phénomènes dangereux / Tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales : vers une situation exceptionnelle A 09H13

     

    L'extrême sud de la France s'apprête à subir un temps très agité jusqu'à jeudi. C'est le cas en Corse, mais surtout en Roussillon : les Pyrénées-Orientales subiront des phénomènes intenses et durables sous forme de pluies, de vent et de neige. Des crues, inondations, submersions littorales et blizzard en montagne sont assurés de s'y produire.

    Les conditions météo commencent à se dégrader dans la journée de lundi avec un vent d'est à nord-est se renforçant sur le bassin méditerranéen et les premières fortes précipitations sur la Corse le matin puis sur les Pyrénées-Orientales en soirée. C'est surtout entre mardi et jeudi que la tempête Gloria sévira avec des pluies très abondantes et des vents violents sur le sud de l'Occitanie et plus particulièrement sur le Roussillon et l'est de la chaîne pyrénéenne

     

     

    Pluies torrentielles sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, risques d'inondations

    Entre la soirée et la nuit de lundi à mardi jusqu'à jeudi matin, un épisode de fortes pluies à caractère orageux touche l'Aude et les Pyrénées-Orientales avec des cumuls de précipitations de 150 à 300 mm sur les Corbières, la région du Fenouillet et les massifs du Capcir et Vallespir, avec des lames d'eau qui pourront atteindre très localement 400 mm, équivalent à 4 mois de précipitations. Sur la plaine du Roussillon, les cumuls seront généralement compris entre 100 et 200 mm en fonction de l'intensité des cellules orageuses. Le risque de crues, d'inondations et de coulées de boue sera très élevé entre mardi et mercredi dans les secteurs les plus touchés par les pluies intenses.

    Redoux mercredi : un facteur aggravant qui accentuera les risques de crues

    Ce risque sera d'autant plus élevé que le redoux prévu mercredi s'accompagnera d'une hausse rapide de la limite pluie / neige au-dessus de 1700 mètres. En conséquence, la concomitance de la fonte de la neige lourde et collante tombée mardi entre 500 et 1600 mètres d'altitude, de la poursuite de ces pluies à ces altitudes mercredi, et de la neige au-dessus de 1800 mètres, pourrait entraîner des crues et des inondations très importantes le long du Tech et de la Têt notamment. 

    Tempête de neige sur l'est des Pyrénées

    En montagne, la limite pluie neige sera basse en début d'épisode autour de 400 à 700 m ; elle remontera vers 900 m mardi puis 1500 à 1700 mètres mercredi. Les quantités de neige seront importantes au-dessus de 1800 m avec jusqu'à 150 cm, et même 2,50 mètres sur le massif du Canigou et le Puigmal. Avec le vent qui soufflera violemment, la neige sera soufflée avec des formations de congères sur les axes routiers. L'accès aux stations de l'Ariège et des Pyrénées-Orientales risque d'être très difficile, voire impossible.

     

    Vent violent et forte houle en Méditerranée

    Entre la dépression espagnole et les conditions anticycloniques sur la France, le gradient de pression sera important en Méditerranée avec un vent d'est qui soufflera fort  du golfe du Lion aux plaines du Roussillon avec des rafales à 100 km/h. Le vent pourra atteindre 110 km/h sur les reliefs de la montagne noire et Pyrénées-Orientales. Sur la côte du Roussillon, une forte houle d'est risque de déferler avec des vagues de l'ordre de 6 mètres, accompagnées d'un risque de submersion des zones littorales les plus exposées.

     

    Vers une situation inédite en hiver

    En général, les épisodes d'intempéries dans les Pyrénées-Orientales se produisent à l'automne, comme en octobre 1940 de sinistre mémoire... Entre lundi et mercredi, on attend localement plus de 400 mm de pluies. Jusqu'à maintenant, jamais en hiver (de décembre à février), de telles hauteurs de pluies n'ont été mesurées sur 3 jours sur ce département. Ce sera peut-être le cas lors de l'épisode à venir.

     

     

     

    SOURCES CHAINE METEO

  • LE 19.01.2020: Météo en Live, phénomènes dangereux / Tempête Gloria : un épisode d'intempéries "exceptionnelles"

    MÉTÉO - Des intempéries qualifiées par Météo France d'exceptionnelles sont prévues sur la Catalogne mais aussi le Roussillon à partir de lundi soir et jusqu'à jeudi inclus avec 3 à 4 mois de pluie en 72 h et jusqu’à 3 m de neige sur les Pyrénées. Le maximum d'intensité est prévu entre mardi et mercredi.

     

     - Guillaume Woznica

    L’extrême sud du pays s’apprête à connaître une semaine particulièrement difficile, marquée par des précipitations abondantes et des vents tempétueux. Ces intempéries sont qualifiées d'exceptionnelles par Météo France. La responsable de cette situation ? Il s’agit de la dépression baptisée Gloria par les services météo espagnols. Actuellement en perte de vitesse et un peu perdue au sein de hautes pressions très étendues, elle connaîtra une seconde jeunesse à partir de ce lundi 20 janvier, apportant alors de la côte Est de l’Espagne jusqu’au Roussillon des précipitations abondantes et persistantes. Cela se traduira également par des cumuls de neige exceptionnels en montagne et un risque d’inondations majeures dans les vallées des Pyrénées-Orientales et de l’Aude.

    Quand va-t-elle frapper ?

    Si nous étions en automne, cette situation n’aurait rien d’inédit. Mais en cette période de l’année, l’épisode d’intempéries s’annonce véritablement exceptionnel. Il se mettra en place à partir de lundi soir et persistera jusque jeudi inclus. Le maximum d'intensité est attendu entre mardi et mercredi

    Quels seront les secteurs touchés ?

    La totalité des Pyrénées Orientales, l'Aude (dans sa moitié sud) sont directement concernés. L'Est de la Corse puis le Languedoc seront touchés dans une moindre mesure. Dès lundi soir, les premières pluies modérées s’installeront sur les Pyrénées-Orientales et la partie sud de l’Aude. Alors que les températures seront sensiblement inférieures aux normales de saison, la neige pourra remplacer la pluie dès 600 m d’altitude. Au cours de la nuit de lundi à mardi et par effet d’isothermie (lorsque les précipitations sont fortes, le froid finit par gagner avec elles le sol et la neige remplace alors la pluie jusqu’en plaine), la neige s’invitera dès 300 à 400 m d’altitude. Temporairement, des flocons pourront être observés jusqu’en plaine sous les intensités les plus fortes, comme dans le secteur de Perpignan, sans tenue au sol. 

    Mardi, un redoux est attendu au fil des heures, faisant remonter la limite pluie-neige vers 1000 mètres d’altitude puis vers 1500 m. Pendant ce temps, les pluies se maintiendront en dessous de cette limite, avec des intensités parfois marquées. La situation n’évoluera quasiment pas durant la journée de mercredi avec de la neige toujours aussi abondante au-dessus de 1500 m et des pluies toujours aussi soutenues en dessous, essentiellement entre les Corbières et les Pyrénées-Orientales. Ce n’est qu’au cours de la journée de jeudi que les précipitations finiront par s’évacuer en remontant vers le Languedoc. En l’espace de 3 jours, les cumuls de pluies atteindront généralement 200 à 300 mm et localement jusqu’à 400 mm vers la vallée du Tech. En montagne, les cumuls de neige seront exceptionnels avec de 3 mètres possibles vers les plus hauts sommets et jusqu’à 2 mètres dès 2000 m d’altitude. 

    Inondations, risques d’éboulements, avalanches : quels phénomènes sont prévus ?

    Outre les pluies et la neige, le vent soufflera également très fort. Le seuil de la tempête sera ainsi atteint entre mardi et mercredi avec des rafales dépassant ponctuellement les 100 km/h sur le littoral du Roussillon. Ce puissant vent d’est provoquera une surélévation du niveau de la mer (surcote) avec des vagues de 7 mètres - exceptionnelles en Méditerranée - et freinera l’écoulement des rivières et des fleuves vers la mer, accentuant les risques d'inondations. Ceux-ci seront aussi amplifiés par la fonte de la neige tombée à basse altitude en début d’épisode. Avec le redoux attendu à partir de mardi, la neige présente au sol en dessous de 1000 puis 1500 m fondera et viendra alors alimenter les cours d’eau des vallées. D’importantes inondations sont ainsi redoutées dans les vallées de l’Agly, de la Têt, du Tech et de l’Aude. 

    Avec ce même redoux, le risque d’avalanches deviendra très rapidement maximal tandis que des éboulements pourront également se produire, sous l’effet des précipitations persistantes, bloquant l’accès à certaines routes d’altitude. Outre la Catalogne et le Roussillon, à noter que l’est de la Sardaigne et de la Corse seront également touchés par ces intempéries mais dans une moindre mesure. Face à cette situation dangereuse, une vigilance météo sera émise par Météo-France durant la journée de lundi.

     

     

     

    Guillaume Woznica

    Mis à jour : Créé :